topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

30 juillet 2011

COTE D'IVOIRE: Est-il raisonnable d’encourager les jeunes ivoiriens à créer une entreprise?

DRAPEAU CI.jpgjeune africain 1.jpgAprès la crise sociopolitique et surtout économique qu’a traversé la Côte d’Ivoire, la reconstruction de notre pays s’impose à toutes les couches sociales.

La jeunesse ivoirienne (principale victime de cette crise) a une grande part de responsabilité à assumer. Aujourd’hui, au moins 80% des jeunes de 20 à 25 ans sont favorables à la création d‘entreprise.
Ils possèdent une précieuse culture de la créativité et de l’innovation.
Mais cependant, nous ne devons pas occulter leur légitime manque d’expérience.

LES JEUNES ENTREPRENEURS IVOIRIENS : POINTS FORTS ET POINTS FAIBLES

Créer une entreprise nécessite une responsabilité sociale et économique. C’est ce préalable qui nous a amené à nous interroger sur la nécessité d’encourager les jeunes ivoiriens à créer leur propre entreprise ?
De manière spontané, nous somme amené à répondre "oui" à cette question, car il est certain que les jeunes ivoiriens possèdent généralement :
- du dynamisme,
- d’enthousiasme,
- une culture de la créativité,
- des aptitudes à l’innovation.

Cependant ces précieuses capacités ne sont pas exploitées dans le secteur de l’entrepreneuriat. Comment les reconvertir dans le domaine de la création d’entreprise ?
Par ce qu’il ne faut pas occulter leur manque d’expérience. Ceci est d’autant plus vrai s’ils décident de se lancer sur des marchés déjà existants et fortement concurrencés, où l’expérience constitue un facteur clé de succès (Nous savons tous et ils doivent le savoir que les marchés plus concurrencés exigent davantage de maturité et d’expérience).

C’est pourquoi la stratégie de Niche est effectivement mieux adaptée pour ces jeunes, car ils prendront plus facilement des parts sur des marchés innovants où la concurrence est faible.
Le manque d’expérience en management d’équipes et de ressources humaines est aussi un facteur à prendre en compte, d’où la nécessité de les accompagner et de les former.

On peut également citer dans leurs faiblesses une appréciation plus aléatoire des risques, une moindre intuition et une mauvaise aptitude à la négociation, voire une naïveté et un certain irréalisme.
C’est bien pourquoi, finalement, leur capacité d’innovation constitue à elle seule un avantage concurrentiel.

Ce qui semble aussi être un frein à la création d’entreprise chez les jeunes ivoiriens, c’est tout simplement leur difficulté à déterminer ce qu’ils souhaitent pour leur vie professionnelle. Souvent, ils ne savent pas très bien ce qu’ils veulent faire et leur avenir professionnel est à choix multiples.

C’est pourquoi, il est important de travailler avec eux, sur leurs motivations profondes et de leur indiquer que créer une entreprise n’est pas une solution de fuite face au marché du travail jugé comme inquiétant.

jeune homme.jpgAMENER LES JEUNES IVOIRIENS A CRÉER LEUR PROPRE ENTREPRISE : COMMENT S'Y PRENDRE ?

Pour la majorité des ivoiriens, entreprendre jeune vient peut-être plus facilement d’une origine familiale. En d’autres termes, les jeunes issus de familles d’entrepreneurs sont plus réceptifs à la création d‘entreprise.

Il est certain que l’influence familiale est un facteur qui a son pesant d’or, mais pas déterminante sur l’intention de créer, car le groupe d’amis, les professionnels, les professeurs, les responsables de stages sont tout autant des personnes susceptibles d’influencer aussi - dans un sens comme dans l’autre - la création d’entreprise.

Au vue de ces éléments, il semble nécessaire de prévoir un accompagnement poussé et très personnalisé des jeunes pour répondre à leur manque de maturité et surtout pour les aider à construire leur projet.

Il est indispensable de prendre le temps de les écouter et de travailler avec eux autant sur les aspects personnels que techniques de leurs idées de projets.

Car la prise en compte de l’idée est essentielle dans la création d'entreprise.
En ce sens, le développement d’accompagnements spécifiques pour les jeunes, alliant période d’incubation, suivi individuel, coaching et formation continue constitue un des facteurs clés de succès majeurs dans la création d’entreprise.
Il est important de ne pas réduire l’enseignement de l’entrepreneuriat à la seule stratégie ou au management de projet.
Il faut aussi prendre en compte avant tout l’entité homme/projet.

SENSIBILISER DAVANTAGE LES ETUDIANTS A L'ENTREPRENEURIAT

Plus les jeunes seront sensibilisés à l’entrepreneuriat et plus ils seront favorables à une création éventuelle.
La démarche de création d’une entreprise peut s’apprendre sur le plan de la technique, mais par exemple la motivation, la prise de risques, la créativité, la persévérance sont plutôt des valeurs propres à chacun et restent difficiles à transmettre…

Cependant, il est importent de permettre aux jeunes d’apprendre au moins les réflexes clés de la méthodologie de création d’une entreprise. Ils devront ensuite bien étudier leurs motivations et leur projet pour passer à l’acte si leur projet est vraiment viable et faisable.

Il est en tout cas fort à parier que les encouragements et le soutien des aînés donneront un sérieux coup de pouce à certains pour se lancer !

KONANDE

12:13 Écrit par innovationcotedivoire dans Afrique, Côte d'Ivoire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : entrepreneuriat, entreprise, lutte contre la pauvreté, commerce, monde, afrique côte d'ivoire, abidjan | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | | Pin it! |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.