topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

29 mai 2012

LA FUITE DE CAPITAUX : UN FLÉAU POUR L'ECONOMIE AFRICAINE

innovation 2.jpgfuite de capitaux.jpgLe rapport 2012 sur les "Perspectives économiques", lancé lundi à Arusha (Tanzanie) dans le cadre de la 47ème Assemblée annuelle du groupe de la Banque africaine de développement (BAD) révèle que les fuites de capitaux ont dépossédé l’Afrique d’environ 700 milliards de dollars US, entre 2000 et 2008.

Ces fuites proviendraient principalement de huit Etats dont, selon le rapport, cinq se retrouvent en queue du classement du développement humain établi en 2001 par le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) et éprouvent encore des difficultés à mobiliser des fonds pour améliorer le niveau de vie de leurs populations.

"Si les capitaux enfuis avaient été réinvestis en Afrique avec le même niveau de productivité que les investissements effectivement réalisés, le taux de réduction de la pauvreté aurait progressé de quatre à six points de pourcentage par an, en moyenne, sur la période 2000-2008", indique le rapport sur les Perspectives économiques 2012.

Portant sur le thème "Promouvoir l’emploi des jeunes", ce rapport estime que la lutte contre les fuites de capitaux pourrait considérablement aider l’Afrique à améliorer la qualité de vie de ses populations notamment, en vue de l’atteinte des objectifs du millénaire pour le développement (OMD).
Pour ce faire, il propose la coopération internationale pour organiser le rapatriement des capitaux enfuis sur le continent.

Le document invite par ailleurs l’Afrique à poursuivre ses efforts pour améliorer la gouvernance intérieure et éradiquer les pratiques qui favorisent cette évasion des capitaux, insistant toutefois sur les difficultés pour le continent à rapatrier ses capitaux du fait de la réticence de certains pays à éradiquer des transferts financiers illicites qui leur profitent.

La 47ème Assemblée annuelle du groupe de la BAD se tient du 28 mai au 1er juin sur le thème "L’Afrique et le nouveau paysage mondial : défis et opportunités".

Elle donnera l’occasion aux délégués de se pencher sur l’évolution du rôle de l’Afrique dans le monde, au moment où les économies du continent continuent d’enregistrer des taux de croissance plus rapides que le reste du monde, signale-t-on

19:57 Écrit par innovationcotedivoire dans Actualités, Afrique, Côte d'Ivoire, Esprit économique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | | Pin it! |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.