topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

28 août 2012

Développement durable à San-Pedro Des opérateurs économiques italiens en prospection dans la région

innovation 2.jpgsan pedro.jpgPublié le mardi 28 aout 2012 | L'intelligent d'Abidjan
Ils sont au nombre de quatre (4) et ils exercent dans divers secteurs d’activités en Italie. Maria Rosi, conseillère régionale à Umbria, Paolo Vinti, Eudovico Renda et Francesca Renda ont séjourné à San Pedro, du vendredi 24 au dimanche 26 août 2012, à l’invitation de l’honorable Jean-Paul Soro, député de Gabiadji et Doba, communes et sous-préfecture de San Pedro.

Deux temps forts ont marqué le séjour du député Jean-Paul Soro et sa délégation à San Pedro. Le premier consistait à rendre visite aux populations de Pont Néro, un village de la sous-préfecture de Grand-Béréby, Ouéguiré, dans la sous-préfecture de Tabou, Adjaméné et Baba, situés dans la sous-préfecture de San Pedro. A travers ces rencontres de proximité, l’honorable Jean-Paul Soro voulait traduire sa compassion aux populations après la crise postélectorale et les engager à mettre le cap sur le développement, au regard des immenses potentialités de la région de San Pedro. C’est la raison principale de la présence de la délégation italienne conduite par Mme Maria Rosi, qui sera suivie par d’autres délégations dont l’arrivée est prévue en septembre et novembre 2012. «Je suis venu vous dire « yako » pour tout ce que vous avez vécu lors de la crise postélectorale. Le temps de la guerre est passé, regardons ensemble maintenant vers l’avenir et je suis venu relever le défi du développement avec vous. Notre région est riche, il appartient à nous tous, hommes, femmes, jeunes et vieux, chacun à son niveau, d’œuvrer pour le bien-être de toutes les populations», a exhorté le député de San Pedro sous-préfecture dont l’annonce de la candidature au Conseil régional de San Pedro a été saluée par les populations qui ont saisi l’occasion pour présenter quelques doléances à leur représentant à l’hémicycle. Il s’agit, entre autres, de la construction d’un centre de santé à Pont Néro qui vient d’être connecté au réseau électrique. Le député Jean-Paul Soro s’est engagé à prendre attache avec les personnes ressources pour la satisfaction de ces doléances, avant d’offrir des semences de riz et des produits phytosanitaires, d’une valeur de 350.000 FCFA à ces populations. Pour le deuxième temps fort, Maria Rosi et sa délégation ont visité les fermes de MM. Boua Karim, Kouassi Alphonse (spécialisés dans l’élevage de volailles) et la porcherie de M. Méda Bernabé, afin de partager l’expérience italienne de l’élevage avec eux. «C’est notre façon de contribuer au développement de la région de San Pedro qui est très riche, mais surtout en respectant l’environnement naturel (…) Nous avons remarqué qu’il y a un véritable problème d’infrastructures routières, mais ce que nous suggérons, c’est qu’un prélèvement soit fait sur les multinationales qui investissent dans la région, afin de réhabiliter les routes déjà existantes ou en construire de nouvelles», a indiqué Mme Maria Rosi. « C’est un premier pas, mais cette coopération avec les Italiens va s’étendre à la plupart des villages de la région de San Pedro», a révélé Jean-Paul Soro.

Olivier Dion, envoyé spécial

13:04 Écrit par innovationcotedivoire dans Actualités, Afrique, Côte d'Ivoire, Entrepreneurs en action | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | | Pin it! |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.