topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

01 août 2013

Côte d’Ivoire / Situation de la pauvreté: Le PNUD présente son rapport

PNUD.png

La quête pour la réduction de la pauvreté continue de susciter des réflexions tant au niveau des autorités nationales que des autorités internationales. Ainsi, après le rapport publié récemment par l’Agence d'études et de promotion de l'emploi (AGEPE), le Programme des Nations Unis pour le développement (PNUD) met à la disposition du gouvernement et de la société civile ivoirienne un document précis et concis pour favoriser le développement humain.


L’emploi et le chômage, particulièrement celui des jeunes, font parties des questions majeures du développement auxquelles la Côte d’Ivoire est confrontée. La baisse du chômage observée en Côte d’Ivoire en 2012 (9,4%) par rapport à 2008 (15, 7%) n’a pas changé le caractère précaire des emplois. De plus, le secteur informel occupe 90% de la population active sans protection sociale, ni rémunération suffisance. Par ailleurs en Côte d’Ivoire, un habitant sur deux vit en dessous du seuil de pauvreté. C'est-à-dire avec moins de 450 FCFA par jour. Pour apporter une solution à ce seuil de pauvreté, le Conseiller économique du PNUD, Célestin Tsassa et le Directeur de cabinet adjoint du ministre d’Etat, ministre du Plan et du Développement, ont remis à la presse, le mercredi 31 juillet 2013, au siège du PNUD, en prélude de la présentation officielle qui a lieu le jeudi 1er août 2013, au CRRAE-UEMOA, le Rapport national sur le développement humain (RNDH). Ce rapport, ont-ils dit, vise à réduire la pauvreté en Côte d’Ivoire. Le document de 168 pages a été réparti en cinq (5) chapitres permettant d’aborder toutes les questions relatives à l’emploi, aux changements structurels et au développement humain du pays. Dans ce rapport, il ressort plusieurs besoins. Notamment, le besoin des transformations structurelles porteuses d’emplois productifs et décents, celui d’associer les promotions de l’emploi au développement sectoriel et à l’amélioration de la productivité et de la compétitivité. Le RNDH a examiné les potentialités appréciables en termes de création d’emplois et de développement des compétences. Aussi, selon le document, la promotion de l’emploi devrait permettre de combiner les mesures d’incitations en termes de flexibilités et d’allègements du coût du travail tout en veillant à son caractère décent. Il souligne, également, la dominante informelle de l’emploi en Côte d’Ivoire. A ce niveau, des pistes d’actions touchant à l’amélioration de la productivité et l’inclusion progressive des travailleurs du secteur informel, en particulier les femmes, dans un système de protection sociale ont été abordées. Le

RNDH a, par ailleurs, relevé les défis de la formation professionnelle pour les jeunes afin, d’améliorer l’employabilité et valoriser le capital humain et socio-institutionnel de la Côte d’Ivoire.

« Ce type d’information fait changer la politique mise en place par les autorités. C’est un plaidoyer et il encourage au dialogue », a souligné Célestin Tsassa. Selon Ndolamb Ngokwey, Représentant Résident du PNUD en Côte d’Ivoire, ce rapport permettra, d’approfondir le débat sur les politiques de promotion de l’emploi, l’équité et la croissance inclusive. « C’est une contribution importante sur l’émergence en Côte d’ivoire », a-t-il indiqué.

11:34 Écrit par innovationcotedivoire dans Actualités, Côte d'Ivoire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | | Pin it! |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.