topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

22 octobre 2013

Financement d’entreprises / Forum des Centres de gestion agrées (CGA) : Les PME/PMI appelées à transformer les matières premières

transf.jpg

Les entreprises membres des Centres de gestion agrées de Côte d’Ivoire (CGA-CI) organisent depuis le vendredi 18 jusqu’au jeudi 24 octobre 2013, un forum dédié aux banques et aux petites et moyennes entreprises (PME) et industries (PMI). Articulé autour du thème : «Quelles solutions pour un meilleur accès des PME-PMI adhérentes des CGA au financement», le forum s’est ouvert par l’allocution du représentant de Madame Nialé Kaba, ministre auprès du Premier ministre chargé de l’Economie et des Finances.

Docteur Sain Oguié. «La réalisation de cette ambition passe par la concrétisation de plusieurs objectifs intermédiaires, dont le développement et l’enracinement de PME nationales capables de contribuer de façon substantielle à transformer nos matières premières, à générer des ressources de plus en plus importantes, et à créer des emplois pérennes et stables», a indiqué Dr Sain Oguié. Du côté du ministre du Commerce, de l’Artisanat et de la Promotion des PME, le représentant a souligné qu’une des difficultés qui empêche les PME ivoiriennes de décoller, est le manque d’accès au financement et aux marchés publics. «Si dans les pays développés, les PME représentent plus de 60% du produit intérieur brut (PIB) et participent à la création de 70% des emplois du secteur informel, tel n’est pas le cas de la Côte d’Ivoire. Où les PME ne représentent que 18% du PIB et 23% en ce qui concerne la création d’emplois modernes», a situé Alexis Amichi, le directeur de cabinet adjoint. Quant à l’administration fiscale, elle a salué la mise en place d’un cadre institutionnel qui facilitera l’organisation des PME dont la plupart d’entre elles ne contribuent pas de façon effective aux charges publiques par le paiement de leurs impôts et taxes. Or les sources de financement de tout pays proviennent en grande partie du paiement des impôts et taxes douanières. A ce jour, on dénombre 600.000 entreprises. C’est une nécessité pour l’administration des impôts de soutenir toutes les initiatives qui visent à organiser le secteur. «Du côté de l’Etat, concernant l’administration fiscale, nous attendons des CGA qu’ils s’affirment davantage dans la formalisation des activités du secteur informel, s’investissent plus fortement dans l’élargissement de l’assiette fiscale et contribuent plus significativement à la mobilisation des impôts et taxes auprès de leurs adhérents», déclarait à l’ouverture du forum, Sanogo Lacina, le représentant de Pascal Abinan Kouakou, directeur général des Impôts.

10:52 Écrit par innovationcotedivoire dans Actualités, Côte d'Ivoire, Espace Chefs d'entreprise | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | | Pin it! |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.