topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

28 octobre 2013

Le futur code minier va être consensuel et attractif, selon Mark Bristow

Mark-Bristow-RANDGOLD-0003(1).jpg

Le directeur exécutif de la société d’exploration minière Randgold Resources, Mark Bristow pense que le futur code minier en cours d’élaboration par l’Etat ivoirien va être le plus attractif et compétitif de la sous-région, eu égard aux nouvelles dispositions incluant la question environnementale et la bonne gouvernance, en plus de la diversité des acteurs, dont la Banque mondiale et les acteurs du secteur, qui contribuent à son élaboration.

Lors d’une conférence de presse qu’il a animée samedi à Abidjan, M. Bristow a expliqué que le Président de la République, Alassane Ouattara et le Premier ministre, Daniel Kablan Duncan, qui sont des économistes, ont compris l’intérêt d’avoir un code minier attractif. Ce qui pourrait amener les investisseurs à apporter une grande contribution à l’économie ivoirienne pour accroître la part de l’industrie minière dans le PIB.

Selon Mark Bristow, la Côte d’Ivoire a le potentiel pour devenir l’une des destinations privilégiées pour l’exploration de l’Afrique sub-saharienne, si le Gouvernement et les sociétés minières s’entendent sur un engagement à long terme en faveur du développement d’une industrie minière durable dans le pays.

Le patron de Randgold Resources a souligné, par ailleurs, le caractère très prospectif de la Côte d’Ivoire pour l’or notamment, bien que sous-explorée par rapport à ce qui se fait dans des pays comme le Ghana et le Mali.

Se félicitant toutefois de la qualité des infrastructures (fourniture d’électricité, d’eau), des ressources humaines bien formées et de la « mémoire » en Côte d’Ivoire, ce qui représente un facteur essentiel pour les investisseurs, il a exhorté le Gouvernement à agir de façon à créer de la valeur économique à long terme au profit des toutes les parties prenantes.

La compagnie Randgold exploite la plus grande mine d’or de Côte d’Ivoire, à Tongon (Nord). Cette mine qui a coulé son premier lingot d’or en 2010, a déjà produit 600.000 onces d’or et versé 25 milliards FCFA en redevances et taxes à l’Etat.

M. Bristow a rappelé que la contribution de la société ne se limite pas à sa apport aux caisses de l’Etat, mais aussi à travers des projets sociocommunautaires (éducation, santé, agriculture, eau, électricité, etc.) au profit des populations et surtout à la création de quelque 1800 emplois directs à la mine, en grande majorité (95%) pour des Ivoiriens.

« Si l’on veut travailler en Afrique, il faut développer l’expertise africaine », a souligné M. Bristow qui rappelle que Randgold Resources, cinquième compagnie d’exploration minière au monde en termes d’investissement dans le secteur, est une compagnie africaine qui a une vision à long terme focalisée sur le continent.

15:57 Écrit par innovationcotedivoire dans Actualités, Côte d'Ivoire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | | Pin it! |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.