topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

11 mars 2013

Le premier ministre s’imprègne des réalités de six entreprises industrielles

duncan-zi.jpg

Le premier ministre ivoirien, Daniel Kablan Duncan, a visité samedi six entreprises de la zone industrielle de Yopougon (Abidjan), en vue de s’imprégner de leur réalités, mais surtout d’envisager des mesures gouvernementales pouvant les aider à mener à bien leurs activités.

"L’objectif de cette visite c’est de voir sur le terrain comment les choses se passent. Comme vous le savez, il y a beaucoup de dossiers que nous recevons ; entre un dossier et les réalités du terrain, il y a des différences. Donc, il est essentiel que nous allions sur le terrain pour voir concrètement ce qu’il en est", a déclaré, au terme de cette visite de terrain, M. Duncan qui était à cette accompagné du ministre de l’Industrie, Jean-Claude Brou.

Le Premier ministre a successivement visité Cargill, le chantier de la cimenterie marocaine CIMAF, et les entreprises du groupe Eurofind notamment les Aciéries de Côte d’Ivoire, Brasserie Ivoirienne, SOTACI et Eurolait.

Concernant le groupe Cargill qui est une unité importante dans la transformation du cacao, " nous avons noté que leur capacité de production est passée de 60.000 tonnes à 120.000 tonnes. L’objectif du Président de la République (Alassane Ouattara) est de faire transformer la moitié de la production locale sur place pour que la valeur ajouté soit importante et que l’emploi suive. C’est ce que nous avons dit à nos amis de Cargill de manière à ce qu’il y ait progressivement une transformation d’abord au niveau des quantités qui augmentent, et une progression de la transformation vers le chocolat", a-t-il dit.

Sur les chantiers du marocain CIMAF, Daniel Kablan Duncan a insisté auprès des dirigeants de cette entreprise qui entrera en phase de production dès août prochain, et générera 1000 emplois directs, que leur implantation sur le marché ivoirien puisse faire jouer le jeu de la concurrence pour que le prix du ciment baisse.

Il a salué et félicité les patrons d’Eurofind pour leur grand intérêt pour la Côte d’Ivoire, et a promis que des mesures seront prises pour empêcher l’exportation frauduleuse de ferraillesqui se pousuit malgré son interdiction, pour permettre aux Aciéries de Côte d’Ivoire de disposer en permanence de matières premières, et protéger les emplois de ses agents.

11:38 Écrit par innovationcotedivoire dans Actualités, Côte d'Ivoire, Espace Chefs d'entreprise | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | | Pin it! |  Imprimer | | |

12 février 2013

Construction d’un port sec à Ferkessédougou : mobilisation pour la réalisation du projet

ferkessedougou.jpg

Ferkessédougou - Des experts du Bureau national d’études techniques et de développement(BNETD) et du port autonome d’Abidjan ont échangé, vendredi, à la mairie à Ferkessédougou (région du Tchologo) avec les populations, sur le projet de construction d’un port sec, destiné à désengorger le port autonome d’Abidjan.

Cette rencontre a réuni les autorités administratives, politiques et traditionnelles du département. "Priez pour que ce projet se réalise", a déclaré le directeur de cabinet adjoint du ministre ivoirien de l’Intégration africaine et des Ivoiriens de l’extérieur, Kalilou Traoré.

Lire la suite

13:25 Écrit par innovationcotedivoire dans Actualités, Côte d'Ivoire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | | Pin it! |  Imprimer | | |

09 février 2013

Créer une entreprise en 48h est désormais possible en Côte d’Ivoire

entreprise.jpg

Avec l’avènement du Guichet Unique, les choses semblent bien fonctionner, un mois seulement après le début de ses activités. A ce jour, 101 dossiers de création d’entreprises ont été reçus et traités dans un délai moyen de 24h, sur un total de 1072 visiteurs, depuis le 02 janvier 2013. Ce nombre se décline en 63 entreprises individuelles et 38 sociétés (SARL et S.A.).

Lire la suite

12:40 Écrit par innovationcotedivoire dans Actualités, Côte d'Ivoire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | | Pin it! |  Imprimer | | |

05 février 2013

La Côte d’Ivoire va se doter d’une stratégie nationale d’exportation

exportation.jpg

Le ministre ivoirien du Commerce, de l’Artisanat et de la Promotion des PME, Jean-Louis Billon, a procédé lundi au lancement des travaux d’élaboration une stratégie nationale d’exportation de la Côte d’Ivoire (SNE), un document destiné à offrir au pays "une vision claire de promotion et de diversification des exportations" et de lui permettre "une meilleure insertion l’économie régionale et mondiale".

"Il s’agit pour le pays (Côte d’Ivoire) d’identifier les secteurs prioritaires d’exportation, assortie d’un cadre de mise en œuvre et d’un plan d’action", a situé M. Billon, à l’ouverture de ces assises, à la salle des conférences du ministère des Affaire étrangère au Plateau (Abidjan), regrettant la tendance à la baisse des exportations de la Côte d’Ivoire, "nous ramenant à 0,06% de part de marché dans le commerce international en 2009".

Le directeur général de l’Association promotion de l’exportation en Côte d’Ivoire (APEX-CI), Guy M’Beng, également navigateur national du processus de conception de la SNE, a pour sa part estimé que réussite de ce projet nécessite par sa prise en compte dans les pans essentiels du Plan national de développement (PND).

L’élaboration et la mise en œuvre de la SNE, financé par l’Union Européenne dans le cadre du programme d’appui au commerce et à l’intégration régionale, sera assuré par deux équipes, une "équipe principale" et une "équipe nationale", regroupant les parties prenantes du projets, notamment des ministères, organisations du secteur privé et partenaires aux développement.

Le directeur des programmes pays du Centre du commerce international (ITC), Friedrich Von Kirchbach, dont l’institution est le principal exécutant de la SNE, ainsi que le directeur de cabinet du ministère de l’Intégration africaine et des ivoiriens de l’Etranger, Kalilou Traoré, ont aussi pris part à cette cérémonie.

Ces premières consultations qui vont durer trois jours, permettront à terme de "définir et valider la vision de la SNE, arrêter les critères d’identification de ses secteurs et fonctions transversales prioritaires, et en cibler les axes et orientations stratégiques", précise-t-on.

10:33 Écrit par innovationcotedivoire dans Actualités, Côte d'Ivoire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | | Pin it! |  Imprimer | | |

30 janvier 2013

Lutte contre le chômage en Côte d’Ivoire : Le Fonds national de la jeunesse annonce 500 projets individuels

entreprise ivoirienne.jpg

Le Directeur général du FNJ (Fonds national de la jeunesse), Bamba Lacina, ambitionne de faire de ce Fonds, un véritable outil au service des jeunes. Il l’a fait savoir vendredi dernier, lors de la conférence de presse de présentation qu’il a animée au siège du Fnj, à la Riviera 3. Il a d’entrée expliqué les missions assignées à la structure qu’il dirige. Bamba Lacina a fait savoir que le FNJ a été créé par l’Etat de Côte d’Ivoire dans le souci d’encadrer les jeunes promoteurs afin de faire d’eux les meilleurs entrepreneurs de demain. Pour ce faire, il a assuré que le Fnj dispose de l’expertise nécessaire pour conseiller et guider les jeunes dans la réalisation de leurs projets. Le Fnj, a indiqué son directeur général, finance les projets communautaires (coopératives ou regroupement) et individuels (SARL). Pour l’année 2013, Bamba Lacina a annoncé le financement de 500 projets individuels et 10 projets collectifs. Ce qui selon lui va générer 7000 emplois directs et 14000 emplois indirects. Le coût global de réalisation de ces projets est estimé à 7 milliards de francs Cfa. « Le fonds est au service de tous les jeunes de Côte d’Ivoire et vise à leur inculquer la culture d’entrepreneuriat », a expliqué le DG du FNJ. Poursuivant, l’orateur a invité les jeunes à visiter le site du fonds qui est www.fnj.ci pour avoir de plus amples informations.

14:31 Écrit par innovationcotedivoire dans 2012 Idées pour entreprendre, Actualités, Côte d'Ivoire, Entrepreneurs en action, Evènements | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | | Pin it! |  Imprimer | | |

10 décembre 2012

Ouverture d’un atelier sur le crédit-bail, pour stimuler le financement des Pme

images.jpg

Un atelier de formation et de sensibilisation sur le crédit-bail s’est ouvert vendredi à l’hôtel Pullman à Abidjan, en vue de trouver des solutions aux difficultés de financement des Pme, très souvent confrontées à un problème de garantie bancaire.
Cette rencontre, initiée par la Confédération générale des entreprises de Côte d’Ivoire (CGECI) et de la Société financière internationale (SFI) du groupe de la Banque Mondiale, "devrait contribuer à la recherche des moyens de financement des entreprises notamment les Pme, qui sont souvent confrontées aux difficultés d’accès aux crédits bancaires classiques", a indiqué le représentant du ministre ivoirien de l’économie et des finances, Kissi Bi Kouamé, à l’ouverture des travaux.
Il a souligné que "la question de financement des Pme se pose actuellement avec acuité au moment où la Côte d’Ivoire ambitionne d’être un pays émergent à l’horizon 2020".
Le crédit-bail ou le " leasing" est une opération financière par laquelle une entreprise acquiert un bien mobilier ou immobilier et le donne à un preneur qui, à échéance du contrat, peut décider de lever l’option de devenir propriétaire du bien qui en a été l’objet.
" L’un des principaux avantages de ce mécanisme de financement est la garantie du bien objet du ‘leasing’. Ce type de crédit est plus facile et plus commode pour les Pme", a révélé M. Kissi Bi.

La coordonnatrice des services conseils de l’IFC, Fatima Wane, a fait savoir que " le développement d’un pays passe nécessairement par le développement des Pme et des banques. Le crédit-bail est un outil de financement idéal pour la création d’emploi et de richesse ".
L’atelier qui prend fin samedi va être axé sur les questions de la maitrise des principales notions du crédit-bail, le processus de la mise en place des différentes formes de contrats ainsi que le traitement comptable et fiscal qui en découle.
Il devra permettre aux acteurs du secteur financier de se familiariser avec cet instrument alternatif de financement, en vue d’une grande adhésion des Pme et de leurs partenaires financiers.

14:11 Écrit par innovationcotedivoire dans Actualités, Entrepreneurs en action, Espace Chefs d'entreprise, Evènements | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | | Pin it! |  Imprimer | | |

05 décembre 2012

Jean kacou Diagou : "La Côte d’Ivoire est le pays où il faut investir"

abidjan 1.jpg

« Si j’étais à votre place, vous investisseur ou chef d’entreprise européen ou, tout simplement, étranger à la côte d’Ivoire, j`aurais hésité à effectuer ce déplacement, tant l`image que donnent de nombreux media de notre pays est peu rassurante.

Parce que selon tous les indicateurs, selon de nombreux spécialistes et experts en Economie, selon de grands cabinets internationaux, selon les média les plus pointus qui écrivent sur l’Afrique, investir dans un pays qui va de crise aiguë en crise aiguë depuis 15 ans, est particulièrement risqué. Mettre de l’argent dans un pays dont la presse ne parle que du climat d’insécurité qui y règne n’est pas très conseillé.

Comment puis-je avoir confiance dans un pays dans lequel les commissariats, les casernes et les postes de polices sont régulièrement attaqués ?
Un pays où régulièrement les journaux font état de complots de déstabilisation déjoués par les autorités ?
Et pourtant, malgré ces tableaux alarmistes, la Côte d’Ivoire est de retour.

Lire la suite

12:23 Écrit par innovationcotedivoire dans Actualités, Côte d'Ivoire, Entrepreneurs en action, Espace Chefs d'entreprise, Esprit économique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | | Pin it! |  Imprimer | | |

07 novembre 2012

Etude de marché : son utilité pour le chef d'entreprise

pme.jpg

Qu'est-ce qu'un marché ?
C'est le lieu (l'environnement) dans lequel va évoluer l'entreprise et où se rencontrent l'offre et la demande d'un bien ou d'un service, c'est à dire principalement les clients potentiels et la concurrence.


Un marché peut-être :  national,  régional,  saisonnier,  concentré,  diffus,  captif,  fermé,
 ambulant...

Lire la suite

15:29 Écrit par innovationcotedivoire dans Actualités, Afrique, Bon plan, Entrepreneurs en action, Espace Chefs d'entreprise, Esprit économique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | | Pin it! |  Imprimer | | |

06 novembre 2012

Découvrez les 6 Entrepreneurs Sociaux Ashoka 2012

Entrepreneurs ashoka.jpg

Avec les 6 nouveaux Entrepreneurs Sociaux sélectionnés cette année, le réseau Ashoka comprend désormais 47 hommes et femmes d’exception en France, Belgique et Suisse et près de 3000 dans le monde (dans 70 pays), qui mettent leurs qualités entrepreneuriales au service d’innovations destinées à résoudre des problèmes sociaux et environnementaux majeurs.

Les français André Dupon, Nicolas Metro et Charles-Edouard Vincent, les belges Ingrid De Jonghe et Geneviève Moreau, le suisse Jeronimo Calderon sont les 6 innovateurs sélectionnés dans les trois pays parce qu'ils "changent la donne" dans leur secteur.

Ils s'investissent respectivement dans :

 L’insertion professionnelle des personnes fragilisées,
 La sauvegarde des forêts et la reforestation,
 La réinsertion sociale des SDF par le travail,
 Le soutien aux jeunes atteints de problèmes psychologiques,
 La diffusion des principes d'une nourriture saine pour les humains et la planète,
 L’engagement des jeunes en faveur des causes sociales/d'intérêt général.

Lire la suite

Côte d'Ivoire : ContourGlobal construira la centrale d'Abatta

innovation 2.jpgazito.jpgLundi, 05 Novembre 2012 16:55| Jeune Afrique Economie
La nouvelle centrale thermique d'Abatta, d'une puissance de 330 MW, sera construite par l'américain ContourGlobal et nécessitera un investissement de 457 millions d'euros.
Après le Togo et le Rwanda, la compagnie américaine ContourGlobal poursuit son expansion en Afrique. Selon nos informations, l’État ivoirien, via la société publique Petroci, a conclu un accord avec ContourGlobal pour la réalisation d’une centrale thermique à cycle combiné au gaz à Abatta, près de Bingerville, dans la région d’Abidjan. « La Petroci s’est engagée avec ContourGlobal pour la construction de la centrale thermique d’Abatta. Le contrat a déjà été signé et les deux partenaires étudient désormais les différentes modalités opérationnelles de mise en œuvre de ce chantier de type BOT [build-operate-transfer, NDLR] », explique Noël Guetat, directeur de cabinet du ministre des Mines, du Pétrole et de l’Énergie, qui s'exprimait au cours d'une rencontre préparatoire d'un séminaire national sur l'énergie en Côte d'Ivoire.

Intensification de la production thermique

La centrale d’Abatta aura une capacité installée de 330 mégawatts pour un investissement de 300 milliards de F CFA (457 millions d’euros). Daniel Gnangni, le directeur général de la Petroci devrait faire une annonce officielle très bientôt. Le Français Alain Tronche, vice-président de ContourGlobal, suivait le projet depuis plusieurs mois avec les équipes de la Petroci. Les autorités semblent avoir opté pour une intensification de la production d’énergie thermique. Au premier semestre 2012, la Côte d’Ivoire avait produit 3,315 millions de mégawatts heure (MWh) dont 2,634 millions de MWh pour la production thermique, en hausse de 33,32%, contre 877 644 MWh pour l’hydroélectricité, soit une baisse de -22,99%. Les travaux d’Abatta devraient démarrer courant 2013.
Eddy Abrogoua, responsable du projet d’Abatta pour le compte de la Petroci, a piloté le 18 octobre à Ottawa l’entrée de la Côte d’Ivoire dans la très sélect Union Internationale du Gaz. Depuis 1999, le pays tentait sans succès d'être admis au sein de cette organisation.

Appel à projets pour le Dreamstorming solidaire

dreem.png

Vous lancez un projet d'entrepreneuriat social ?
Vous voulez agir pour plus de solidarité, pour lutter contre les exclusions, pour un développement durable ?

Vous avez sûrement besoin de "tester" votre concept, de conseils d'experts, de contacts... Alors envoyez une présentation de vos projets avant le 9 novembre prochain à l'adresse suivante pour avoir la chance de participer à la sixième édition du Dreamstorming solidaire : tsorrentino@ashoka.org

Cette présentation synthétique doit comprendre des éléments sur :

 Le concept général
 Le modèle économique
 L'impact social
 L'état d'avancement du projet, les différentes démarches mises en œuvre ou à venir
 Les problématiques de développement et toutes les difficultés auxquelles vous êtes confrontés

Un jury composé de représentants d'Ashoka et du Groupe SOS sélectionnera les projets qui participeront au prochain Dreamstorming solidaire.

Mardi 22 janvier 2013, le Groupe SOS, Ashoka et Accenture organisent un nouveau Dreamstorming solidaire.

Parce que se lancer dans l'entrepreneuriat social, c'est se confronter à une myriade de questions, nous invitons des "jeunes pousses" de l'entrepreneuriat social à échanger pendant 2 heures avec des entrepreneurs sociaux confirmés, des consultants spécialistes en marketing/communication/management/comptabilité-finances/droit, et toute personne en capacité d'apporter son expertise aux projets sélectionnés. Ensemble, ces experts tenteront de lever les derniers freins à l'émergence ou au développement de votre projet, et vous fourniront conseils et contacts pour avancer dans le bon sens.

Aider une jeune pousse à planter la graine de son entreprise sociale

Dans un second temps, les "jeunes pousses" pourront se confronter au public, à ses questions et ses encouragements, mais aussi à un panel d'experts en accompagnement de projets sociaux. Avis sur le concept initial du projet, sur son caractère innovant, conseils, mais aussi remises en cause sur certains points... Le panel d'experts en accompagnement de projets passera au crible les futures entreprises sociales.
Promesses de financement, mécénat de compétence, nouveaux partenaires, nouvelles idées...
Lors de ses précédentes éditions, le Dreamstorming solidaire a apporté un nouvel élan aux projets de nos jeunes pousses de l'entrepreneuriat social.
Contact Ashoka : Thomas Sorrentino : tsorrentino@ashoka.org