topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

30 janvier 2013

Lutte contre le chômage en Côte d’Ivoire : Le Fonds national de la jeunesse annonce 500 projets individuels

entreprise ivoirienne.jpg

Le Directeur général du FNJ (Fonds national de la jeunesse), Bamba Lacina, ambitionne de faire de ce Fonds, un véritable outil au service des jeunes. Il l’a fait savoir vendredi dernier, lors de la conférence de presse de présentation qu’il a animée au siège du Fnj, à la Riviera 3. Il a d’entrée expliqué les missions assignées à la structure qu’il dirige. Bamba Lacina a fait savoir que le FNJ a été créé par l’Etat de Côte d’Ivoire dans le souci d’encadrer les jeunes promoteurs afin de faire d’eux les meilleurs entrepreneurs de demain. Pour ce faire, il a assuré que le Fnj dispose de l’expertise nécessaire pour conseiller et guider les jeunes dans la réalisation de leurs projets. Le Fnj, a indiqué son directeur général, finance les projets communautaires (coopératives ou regroupement) et individuels (SARL). Pour l’année 2013, Bamba Lacina a annoncé le financement de 500 projets individuels et 10 projets collectifs. Ce qui selon lui va générer 7000 emplois directs et 14000 emplois indirects. Le coût global de réalisation de ces projets est estimé à 7 milliards de francs Cfa. « Le fonds est au service de tous les jeunes de Côte d’Ivoire et vise à leur inculquer la culture d’entrepreneuriat », a expliqué le DG du FNJ. Poursuivant, l’orateur a invité les jeunes à visiter le site du fonds qui est www.fnj.ci pour avoir de plus amples informations.

14:31 Écrit par innovationcotedivoire dans 2012 Idées pour entreprendre, Actualités, Côte d'Ivoire, Entrepreneurs en action, Evènements | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | | Pin it! |  Imprimer | | |

19 novembre 2012

25 conseils pratiques aux entrepreneurs pour réussir leur business

réseau clan zede 6.jpg

11 experts ont participé à la conception du livre blanc de Didaxis Group (un réseau de plus de 2500 experts et consultants) intitulé : « Paroles d'experts : 25 conseils pratiques d'entrepreneurs pour réussir son business »

Nous vous proposons ces 25 conseils pratiques qui sont des éléments incontournables à prendre en compte par les futurs entrepreneurs.

Lire la suite

06 novembre 2012

Côte d'Ivoire : ContourGlobal construira la centrale d'Abatta

innovation 2.jpgazito.jpgLundi, 05 Novembre 2012 16:55| Jeune Afrique Economie
La nouvelle centrale thermique d'Abatta, d'une puissance de 330 MW, sera construite par l'américain ContourGlobal et nécessitera un investissement de 457 millions d'euros.
Après le Togo et le Rwanda, la compagnie américaine ContourGlobal poursuit son expansion en Afrique. Selon nos informations, l’État ivoirien, via la société publique Petroci, a conclu un accord avec ContourGlobal pour la réalisation d’une centrale thermique à cycle combiné au gaz à Abatta, près de Bingerville, dans la région d’Abidjan. « La Petroci s’est engagée avec ContourGlobal pour la construction de la centrale thermique d’Abatta. Le contrat a déjà été signé et les deux partenaires étudient désormais les différentes modalités opérationnelles de mise en œuvre de ce chantier de type BOT [build-operate-transfer, NDLR] », explique Noël Guetat, directeur de cabinet du ministre des Mines, du Pétrole et de l’Énergie, qui s'exprimait au cours d'une rencontre préparatoire d'un séminaire national sur l'énergie en Côte d'Ivoire.

Intensification de la production thermique

La centrale d’Abatta aura une capacité installée de 330 mégawatts pour un investissement de 300 milliards de F CFA (457 millions d’euros). Daniel Gnangni, le directeur général de la Petroci devrait faire une annonce officielle très bientôt. Le Français Alain Tronche, vice-président de ContourGlobal, suivait le projet depuis plusieurs mois avec les équipes de la Petroci. Les autorités semblent avoir opté pour une intensification de la production d’énergie thermique. Au premier semestre 2012, la Côte d’Ivoire avait produit 3,315 millions de mégawatts heure (MWh) dont 2,634 millions de MWh pour la production thermique, en hausse de 33,32%, contre 877 644 MWh pour l’hydroélectricité, soit une baisse de -22,99%. Les travaux d’Abatta devraient démarrer courant 2013.
Eddy Abrogoua, responsable du projet d’Abatta pour le compte de la Petroci, a piloté le 18 octobre à Ottawa l’entrée de la Côte d’Ivoire dans la très sélect Union Internationale du Gaz. Depuis 1999, le pays tentait sans succès d'être admis au sein de cette organisation.

11 octobre 2012

Êtes-vous prêt à être votre propre patron?

innovation 2.jpgpatron.jpgAujourd’hui, l’entrepreneuriat est devenu un outil de développement pour de nombreux pays dans le monde ; surtout en Afrique. Beaucoup de personnes s’engagent dans la création d’entreprise pour réaliser leurs rêves professionnels par la création de petites entreprises.
En fait, les petites entreprises représentent une part importante des employeurs dans ces pays et sont gérés par des professionnels indépendants.
Si vous souhaitez rejoindre les rangs des propriétaires de petites entreprises, posez-vous ces cinq questions pour voir si vous aviez ce qu'il faut.

1. Êtes-vous résolus?

Le chemin de la réussite entrepreneuriale peut être long. Selon les résultats d’une étude, plus de la moitié des petites entreprises échouent dans les cinq ans, pour une variété de raisons.

Il est important d'être attaché à la réussite et la pérennité de votre entreprise.

Il peut y avoir des pièges et problèmes en cours de route, mais si vous êtes décidé à maintenir le cap, vos chances de succès augmenteront considérablement.

2. Vous êtes audacieux?

Lorsque vous êtes en affaires pour vous-même, vous avez à vous vendre. Il n'y a pas de place pour la douceur quand vous êtes un entrepreneur.

Si vous ne pensez pas que vous pouvez parler de votre entreprise à des clients potentiels, pas la peine de créer une entreprise.

3. Êtes-vous discipliné?

Vous aviez peut être réalisé de grands exploits à votre dernier emploi, avec un superviseur muni d’un fouet et aviez établi des attentes claires.

Mais serez-vous en mesure de recueillir les mêmes résultats lorsque vous travaillerez de manière indépendante?
Évaluez votre niveau d'auto-discipline et l'organisation avant d'entreprendre un projet solo.

4. Êtes-vous financièrement sécurisé?

De nombreuses entreprises (mais pas tous) ne sont pas immédiatement rentables.
Si vous manquez de fonds, un pécule, le soutien financier d'un partenaire ou conjoint, ou d'un autre moyen de générer un salaire, ce n'est pas forcément le meilleur moment pour voler de vos propres ailles.

Chercher des investisseurs ou des prêts aux petites entreprises afin d'avoir un soutien.
Cherchez un emploi à temps partiel pour compléter vos revenus et la croissance de votre entreprise au-delà de ses premiers jours.

Si vous n'êtes pas réaliste quant à vos besoins financiers, votre entreprise n'aura pas une chance réaliste de succès.

5. Etes vous expérimenté ?

Le manque d'expérience et de connaissances sur les pratiques commerciales spécifiques sont deux des raisons pour qu’une nouvelle entreprise échoue peu de temps après sa création.

Assurez-vous que vous avez le savoir-faire et une expérience pratique pour faire fonctionner l'entreprise que vous envisagez.

Si vous ouvrez un petit magasin, vos chances de succès augmenteront si vous avez effectivement travaillé dans un petit magasin, de préférence en gestion.
L'amour du produit que vous vendez n'est pas suffisant, vous avez besoin de comprendre tous les aspects des opérations :
• De la paie,
• Les impôts,
• Le marketing,
• La distribution,
• L’assurance,
• Les relations clients
avant l'ouverture de votre entreprise.

De la même manière vous apprenez lorsque vous commencez un emploi de cette même manière vous devriez apprendre lorsque vous démarrez une entreprise. C’est une recette pour éviter le désastre et l'échec.

10 octobre 2012

2012 idées pour entreprendre : Comment lancer votre nouveau produit ?

innovation 2.jpgproduit.jpgPlusieurs chefs d'entreprise se posent de nombreuses questions concernant le lancement d'un nouveau produit qu'ils viennent de concevoir.
1. Comment lancer le produit sur le marché, c'est-à-dire le distribuer et le commercialiser?
2. Faut-il commercialiser soi-même ou utiliser des agents?
3. Par où commencer?
4. Comment choisir le meilleur mode/réseau de distribution?
5. Comment gérer ses distributeurs dans cette phase délicate de lancement commerciale?

Le lancement d'un nouveau produit, procédé ou service nécessite une préparation particulière. On a rarement une deuxième chance de faire une première entrée sur le marché.
Avant de lancer le nouveau produit, l'étude de marché doit être achevée.

Cibler les clients et les marchés

Il est très utile de comprendre, le plus tôt possible, le potentiel commercial du nouveau produit, procédé ou service. la solution consiste à réaliser une étude de marché. cette étude permet de:
 Identifier les clients potentiels;
 Comprendre l'environnement du futur produit;
 Déterminer la taille du chiffres d'affaires potentiel;
 Définir la concurrence;
 Identifier les conditions requises pour réussir sur le marché,
 Evaluer le niveau de réceptivité probable des futurs consommateurs. Arrive-t-on trop tôt sur le marché? Au bon moment? Trop tard?

De même, le positionnement du nouveau produit sur le marché doit être défini

Positionnement du nouveau produit

Bien positionner le nouveau produit permet de :

 Identifier les concurrents les plus proches;
 Rendre le nouveau produit plus "compréhensible" par la clientèle visée. Cela est possible en communiquant les avantages du produit par rapport aux produits existants;
 Développer une offre compréhensible par le client: prix et avantages offerts;
 Circonscrire les limites du nouveau produit. Dépouiller l'offre de tout ce qui ne présente pas d'avantages. choisir délibérément de ne pas offrir certains avantages secondaires;
 Développer une communication claire vers la clientèle ciblée;
 Mieux satisfaire la clientèle ciblée;
 Mieux exploiter les avantages du nouveau produit par rapport aux concurrents;
 Articuler un argumentaire de vente solide et convaincant;
 Renforcer la position stratégique de l'entreprise

Le produit, l'image de l'entreprise et les emballages sont clairement définis avant de commercialiser le nouveau produit.
Il reste à organiser la commercialisation proprement dite. cet article aborde les grandes questions liées au lancement du nouveau produit: où, quant, comment et avec qui?
Il offre des conseils pratiques aux entrepreneurs confrontés à cette situation.

Bien préparé le lancement commercial procure les avantages suivants:

 Les moyens sont concentrés sur les ventes les plus faciles à réaliser,
 Un flux de revenus revenus est rapidement généré,
 Le circuit de distribution le plus efficace est utilisé,
 Les agents éventuels fournissent les résultats attendus;
 Les difficultés sont rapidement décelées. l'entreprise peut réagir rapidement;
 On évite la cacophonie sur les prix et le contenu de l'offre;
 Les vendeurs connaissent les produits et leurs usages;
 La bonne préparation de l'entreprise rassure les clients et les intermédiaires;
 Le client est satisfait.

Comment ça marche ?

A ce stade, l'étude de marché à été réalisée. Le positionnement du produit est connu. L'entreprise a choisi sa clientèle cible. l'offre spécifique de l'entreprise est largement définie. Pour la TPE/PME, l'objectif prioritaire est de réaliser les premières ventes le plus rapidement possible. Il faut donc, en priorité, identifier les ventes les plus faciles à réaliser.
la préparation du lancement commercial comporte encore queques étapes. Il faut, à présent, décider:

La date du lancement du nouveau produit sur le marché. elle doit tenir compte de:

 La saisonnalité éventuelle des ventes;
 Le niveau de stocks si le nouveau produit remplace un produit existant;
 Le lancement d'une nouveauté par la concurrence
La zone géographique prioritaire où le produit sera d'abord introduit. Le choix sera influencé par:
 Le coût de distribution;
 Le potentiel commercial dans la zone envisagée;
 La concurrence;
 Les moyens disponibles

Souvent le marché local est clairement la première cible. l'exportation ne vient que plus tard. elle est plus difficile en raison de l'éloignement et des différences.

Les clients prioritaires

Il s'agit d'identifier les clients qui acheteront le plus de produits, tout de suite. Les efforts seront concentrés sur ces clients. La cible idéale doit:

 Correspondre au positionnement choisi;
 Pouvoir être touchée au moindre coût;
 Etre un acheteur régulier;
 Pouvoir influencer d'autres acheteurs potentiels;
 Adopter rapidement le nouveau produit

La TPE/PME devra tenir compte de ses capacités à produire, stocker et livrer. Elle devra choisir sa vitesse de croissance et rester cohérente.

Les promotions de lancement

Quelles promotions seront offertes pour intéresser les clients prioritaires. Elles seront fonctions:

 Des conditions pratiquées par la concurence;
 Du volume de vente désiré. Dans la plus part des cas, on vend plus si le prix de vente pratiqué est plus faible.
Il faudra bien sûr vérifier que le prix pratiqué permet de réaliser un bénéfice.

La communication pour faire connaître le nouveau produit et l'entreprise

Les supports et le message sont mis en place pour informer et intéresser les futurs clients. Ils seront définis en tenant compte:
Des clients ciblés. Ils doivent être rédigés spécifiquement pour le client, en se mettant à sa place;
De l'image que l'on souhaite véhiculer. Celle-ci doit être cohérente avec la stratégie choisie par l'entreprise.
Des cartes de visite, un logo, une plaquette, un slogan, des présentoirs,....on peut faire simple sans dépenser trop. La documentation doit être disponible avant le lancement officiel.

Le circuit de distribution de départ

Il s'agit de savoir quel circuit le produit empruntera-t-il pour parvenir aux clients ciblés. cela concerne:
 La vente par soi-même ou l'utilisation d'agents commerciaux ou de distributeurs;
 Les marges des intermédiaires éventuels;
 Les conditions de vente habituelles du marché concerné
Ce choix sera influencé par le nombre de clients à visiter, leur dispersion géographique et les habitudes du secteur.

La formations des vendeurs et /ou des agents et des utilisateurs

Les vendeurs devront être formés avant le lancement commercial. Ils doivent pouvoir informer les intermédiaires et les utilisateurs du nouveau produit. Parfois, des démonstrations seront nécessaires pour éduquer le consommateur final.

Le support à la vente et l'intégration de nouvelles activités
Enfin, il faudra prévoir un support interne à la vente. Il a pour but de recevoir les appels éventuels, traiter les commandes et prévoir les livraisons.

Le budget de lancement devra intéger tous ces éléments. Il est vivement conseillé d'estimer le montant nécessaire au démarrage. celui-ci varie fortement d'un secteur à l'autre. Le budget publié à lui seul peut être assez élevé.

QUELQUES DERNIERS CONSEILS

 Préparer les clients curieux qui son plus facilement intéressés par la nouveauté;
 Garder le contact direct avec les clients. Vous éviterez des surprises désagréables. Il faut régulièrement vérifier le travail et les informations relayées par les agents;
 Recruter des vendeurs sur base de critères clairement définis. Cela prend du temps!
 Soigner les contrats de représentation ou de vente. Prévoir les garanties éventuelles pressenties aux clients;
 Eviter d'accorder l'exclusivité si possible. Si vous devez l'accorder à un intermédiaire, prevoyer des clauses de performances minimales pour l'intermédiaire;
 Observer, sur le terrain, les principaux concurrents pour se faire une idée précise sur la manière dont ils vendent leurs produits;
 Attention! Si le produit est radicalement nouveau, le consommateur n'a pas de référence. Acceptera-til le produit?;
 Définir qui era responsable de quoi. en particulier qui fixera les prix? Des prévisions de vente sont établies pour les trois mois à venir et revues tous les mois;
 Etre attentif aux informations en retour du marché; etre prêt à réagir rapidement.

FACTEURS CLES DE SUCCES

Voici les facteurs clés de succès les plus importants:
 La stratégies commerciale a été clairement définie. le lancement cormmercial est en ligne avec cette stratégie;
 Le plan de communication est rédigé pour la clientèle ciblée. Il doit mettre en évidence les avantages vu du côté client;
 L'action est focalisée sur les clients prioritaires;
 la force de vente connaît le produit. Elle a des objectifs clairs. Ses responsabilités sont bien définies;
 Les prévisions de vente sont établies régulièrement. Les clients sont suivis;
 L'entreprise recherche et utilise le Feedback des clients sur le produit et la manière dont il est commercialisé. L'entreprise réagit rapidement en cas d'anomalie;
 Les réactions des concurrents sont suivies et prises en compte;
 Les contacts clients sont documentés;
 Les contrats sont clairement formulés;
 L'entreprise garde un lien direct avec les clients

COMMENT DÉMARRER?

Avant tout, il faut s'assurer que les prérequis sont en place:
 Le marché cible est bien compris (cibler les clients et les marchés);
 Le produits est finalisés et repond aux besoins des clients ciblés (
 Les emballages sont définis;
 La stratégies commerciale est cohérente et clairement définie;
 la proposition de valeurs (positionner le nouveau produit) est clairement définie;
 L'argumentaire de vente communique clairement les avantages offerts aux client et leur valeur pour le client

A ce stade, ont doit également avoir une idée de la chaine de distribution. Qui sont les principaux acteurs? quels rôles jouent-ils? Quels sont les rapports de force en présence?
Le fil conducteur est la réalisation des prémière ventes puis leur enracinement.
On procède esuite, comme décrit plus haut, en demeurant vigilant sur les résultats et les ractions du marché.

Bibliographie
1. MOULINIER, R., Les techniques de la vente, Editions d’Organisation, 1985.
2. HUYOT, D. et PH. LAFAIX, La défense du prix dans la vente, Editions d’Organisation, 2001.
3. DOUALLY, J-R, Les situations de vente délicates, Editions d’Organisation1999.
4. FOURNIS, Y., Le réseau de vente, Dunod, 1987.

22 avril 2012

2012 IDÉES : CRÉER SA SAVONNERIE ARTISANALE ET SEMI-INDUSTRIELLE

IDEES.jpg 2012 IDEES POUR ENTREPRENDRE
HISTOIRE INDUSTRIELLE DU SAVON
Le 18e siècle marque d’ailleurs les débuts des savons fabriqués en usine puisque nous entrons dans l’ère industrielle. Ce siècle sera marqué par la commercialisation du savon et une reprise de l’hygiène. Une hausse de la production due à de meilleurs procédés plus efficaces et plus productifs permettra une plus grande distribution des savons et ainsi une meilleure hygiène en général. De plus, plusieurs maladies seront éradiquées par l’utilisation des savons et le maintien d’une bonne hygiène corporelle

PROCÉDÉ STANDARD DE FABRICATION DU SAVON
Les composantes de base sont en général les mêmes que ce soit dans l’industrie du savon ou dans le domaine artisanal. Il faut des huiles et de la graisse, de la soude caustique pure et de l’eau. Les ingrédients ajoutés dépendent ensuite de critères esthétiques, olfactifs et spécifiques selon les soins recherchés. Lors du procédé de fabrication, plus précisément, lorsque les corps gras sont mélangés à l’eau et la soude caustique, c’est-à-dire lorsqu’un acide gras est en contact avec une base, on obtient une réaction chimique que l’on appelle la saponification. La saponification est observée dans les deux méthodes de production. Elle produit le glycérol et donne les propriétés hydratantes et lubrifiantes au savon

Il y a une multitude de moyens industriels pour réaliser la confection de savon. Par exemple, il faut d’abord que le liquide passe dans ce qu’on appelle la chaudière qui mélangera les ingrédients. Le tout est ensuite vidé dans un moule démontable. Lorsque le savon est refroidi et durci, c’est-à-dire après le procédé de saponification, les employés couperont des tablettes de savon à l’aide de fil de fer selon la forme et le poids voulus. Cela n’est qu’un exemple des nombreux procédés disponibles en usine. En bref, les composantes élémentaires et secondaires du savon doivent être mélangées, liquéfiées et refroidies dans un moule. Le produit final est ensuite tranché et emballé selon le fabricant

La production artisanale regroupe encore une fois une multitude de procédés. Par contre, on comprend mieux la fabrication à l’aide d’un exemple. Il faut d’aborder mélanger la soude caustique à de l’eau. Par la suite, on incorpore ce mélange aux huiles et aux gras lorsque la soude est à la température désirée. Les ingrédients secondaires tels que les huiles essentielles et parfumées sont ensuite introduits dans la mixture. On recouvre ensuite d’une pellicule de plastique que l’on laisse reposer vingt-quatre heures. Une cure de quatre semaines est finalement nécessaire pour permettre à la soude caustique de se neutraliser

Il suffit de faire le marché en Afrique et même en Europe pour savoir que la fabrication artisanale et semi-industrielle de savon est toujours d'actualité. Beaucoup d'hommes produisent du savon. Souvent il s'agit d'un produit artisanal d'une qualité inférieure qui se vend également à un prix inférieur. Parfois, il s'agit d'un produit de "luxe", "handmade", fabriqué avec des produits "naturels" et donc un peu exclusif et pourquoi pas, plus cher.

DIFFICULTÉS ET OPPORTUNITÉS
Ce qu'ont en commun les petits savonniers et savonnières, est qu'elles/ils doivent faire face à une concurrence permanente aussi bien des produits de masse importés que des produits d'usines implantées dans leurs pays. Les savons industriels sont souvent de meilleure qualité, mieux emballés et plus attrayants et risquent donc de substituer les produits artisanaux. La disparition de la production artisanale et semi-industrielle serait pourtant à déplorer pour plusieurs raisons. Elle entraînerait tout d'abord la perte du savoir-faire et la dépendance plus forte des marchés extérieurs.

INFORMATIONS UTILES AVANT DE VOUS LANCER

Impacts sur les Hommes et l'environnement
Les produits ménagers causent fréquemment des accidents en raison du manque d’information des utilisateurs. Les moins bien renseignés, souvent les enfants, vont inhaler le produit, s’en projeter sur la peau ou dans les yeux, l’ingérer ou encore se brûler. La soude caustique essentielle dans la fabrication du savon est un dérivé du chlore qui doit être manipulée et utilisée avec précaution. La soude caustique est issue de la dissolution de l’hydroxyde de sodium et peut-être corrosive. Celle-ci peut être utilisée comme décapant ou encore comme déboucheur de canalisations. Il faut donc la manipuler avec des gants et des lunettes pour éviter les brûlures. La soude caustique peut causer des brûlures pénétrantes et prolongées sévères et même causer la perte de la vue. L’inhalation des vapeurs peut amener une détresse respiratoire. L’ingestion de ce produit entraîne des douleurs de la bouche et du pharynx, la destruction complète des tissus et même la mort. Il faut également éviter de mélanger une quantité d’eau élevée avec la soude. En effet, l’eau et la soude caustique peuvent causer des éclaboussures dangereuses. La soude caustique n’est pas seulement nocive pour la santé, mais aussi pour l’environnement. Il y a des possibilités d’infiltrations dans les eaux et dans la terre pouvant menacer grandement la faune, la flore aquatique, les minéraux et les végétaux. En raison de la neutralisation de la soude caustique lors de la cure d’environ quatre semaines, le savon résultant du mélange de la soude caustique et d’un acide gras n’est plus nocif pour la peau.

Qu'est-ce que le savon, au juste ?
Le savon est le résultat d'un mélange d'huiles (acide) et de soude caustique (alcali). Une fois que la soude caustique a été diluée dans le liquide choisi (eau, lait, infusion, etc) on l'ajoute aux huiles et la réaction de saponification se produit.

Qu'est-ce que la saponification ?
La saponification est la réaction chimique produite lors du mélange des huiles et de la soude. Les molécules de soude et d'huiles réagissent pour donner au final du savon et de la glycérine.

Qu'est-ce que la soude?
La soude caustique, ou hydroxyde de sodium, est un co-produit de la fabrication du chlore. En résumé, on pourrait dire que la soude est obtenue par électrolyse, c'est-à-dire en faisant passer un courant électrique dans une solution d'eau et de sel. À la fin du processus, on obtient trois substances : du chlore, de la soude caustique et de l’hydrogène. Elle est vendue sous plusieurs formes : en liquide (lessive de soude), en paillettes et en perles. La soude caustique dont je fais référence sur ce site est la version en perles, qui a la texture du gros sel.

Est-il possible d'omettre la soude dans les recettes de savon?
Non, c'est impossible. Pas de soude = pas de savon. La soude réagit avec l'huile pour se transformer en savon. Si on ne met pas de soude, on n'a que des corps gras fondus.

Est-il dangereux de faire du savon?
La seule chose dont il faut se méfier lorsqu'on fabrique du savon, c'est la soude caustique. Mon site Internet, comme bien d'autres, fournit des recommandations et des mises en gardes visant à éviter les accidents. La soude est un produit puissant, qui peut causer des blessures si on la manipule inconvenablement. La clé est de bien se protéger (lunettes, gants et vêtements longs) et d'agir calmement afin d'éviter les accidents. Règle générale, après une première expérience de fabrication de savon, la plupart des personnes constatent que c'est en réalité bien moins pire que ce qu'elles s'étaient imaginées. Mais comme le dit le dicton : Vaut mieux prévenir que guérir. Voici l'essentiel de mon message. En réalité, faire du savon s'apparente à faire de la cuisine, à l'exception qu'il faut se protéger convenablement.

Qu'arrive-il si ma peau entre en contact avec le savon caustique?
Le contact de la pâte de savon fraîche avec la peau cause une sensation de picotement après quelques secondes et plus le temps s'écoule, elle fera place à une sensation de brûlure, et il y aura apparition de rougeurs. Soyez attentifs, si vous ressentez un picotement, on doit nettoyer immédiatement la région à l'eau et au savon, et vous pourrez ensuite reprendre votre activité normalement. Il ne faut cependant pas attendre, car sinon vous risquez d'aggraver votre cas. Il est certain que si vous recevez des éclaboussures dans les yeux, ce qui est très grave, il faut immédiatement rincer à grande eau et consulter un médecin.

Pourquoi devrais-je faire mon savon moi-même ?
Il n'y a pas de bonne réponse ici. Seulement des arguments pouvant vous convaincre d'en faire ou pas. Personnellement, je crois que de fabriquer moi-même mes savons est très gratifiant. Chaque ingrédient est choisi en fonction des propriétés recherchées. C'est donc du savon fait sur mesure. La glycérine naturelle, contenue dans le savon artisanal, est une caractéristique à ne pas négliger. La glycérine est un agent naturel émollient et humectant. Lors de la réaction de la saponification, la glycérine est produite et conservée dans le savon. Dans les savons commerciaux, cette glycérine est extraite et revendue aux fabricants de cosmétiques. C'est une des raisons pour laquelle les savons commerciaux assèchent la peau. De plus, ils contiennent des agents chimiques, servant à abaisser le PH du savon, qui sont plus dommageables pour la peau que le PH élevé lui-même. L'acquisition de connaissances fait partie des aspects positifs de la fabrication de savon. En lisant sur le sujet, on apprend constamment sur les plantes, les produits naturels et autres items nécessaires à cette fin. Et que dire du plaisir d'offrir ces petites merveilles à ceux que l'on aime! La créativité est elle aussi mise à profit, en développant des emballages originaux et des étiquettes attrayantes. Finalement, que vous aimiez jouer les apprenti-chimistes ou bien que l'idée de créer vos propres savons vous plaise, la fabrication du savon est un art qui nécessite de la précision et de la recherche, mais une fois votre premier lot terminé, vous ne pourrez plus vous retenir d'en refaire à nouveau ! C'est un sujet qui captive et qui obsède. À votre tour, serez-vous touché par la fièvre du savon ?

Qu'est-ce que le taux de surgraissage?
Il s'agit du taux d'huiles insaponifiées dans le savon. Personnellement, j'utilise un taux de saponification de 95%, ce qui veut dire que 5% des huiles ne sont pas transformées par les molécules de soude et demeurent dans le savon. Ce sont ces huiles qui hydratent et nourissent la peau. Cela revient à dire qu'on met plus d'huiles dans la recette que ce que la soude peut transformer. De plus, ce pourcentage d'huiles insaponifiées agit aussi en tant que coussin de sécurité, car si on n'est pas très exact dans nos mesures, ce petit pourcentage d'huiles libres vient "absorber" le surplus de soude qu'on aurait pu mettre, sans quoi le savon aurait pu être irritant pour la peau. Mais ceci n'est pas un facteur sur lequel on peut compter aveuglément. Vaut mieux recalculer 2 fois et prendre son temps pour peser ses ingrédients, que de se retrouver avec un savon inutilisable. Personnellement, je préfère utiliser 5 à 8% maximum de surgraissage, car plus le savon est gras, plus la durée de conservation est réduite et de plus, il fond plus rapidement. Si vous prévoyez utiliser vos savons en moins de 6 mois, il ne devrait pas y avoir de problèmes avec un haut taux de surgraissage, mais passé ce délai, il y a fort à parier que les huiles vont rancir et que votre savon sentira mauvais.

Qu'est-ce que la trace ?
La trace se produit pendant la saponification. C'est un stade de cette réaction chimique qui sert d'indicateur pour l'ajout de substances dans la pâte de savon. Ce stade est atteint lorsqu’une goutte de pâte à savon, tombée sur le reste du mélange, ne disparaît pas immédiatement après avoir touché la surface de la pâte. Il est important d'être attentif aux changements dans la texture, car si on attend trop et que la pâte est épaisse, elle pourrait se solidifier dans le récipient lors de l'ajout de la fragrance et des autres ingrédients. La texture devrait plutôt ressembler à du pouding ou à de la costarde maigre.

Qu'est-ce qui peut influencer la trace ?
Le temps requis pour atteindre le stade de la trace peut varier selon certains facteurs. Les conditions météorologiques, la teneur en eau, le type d'huiles et la méthode de brassage peuvent influencer ce stade. Personnellement, j'utilise un malaxeur plongeant afin de réduire le temps d'apparition de la trace. Cette méthode est très rapide, et permet souvent d'atteindre ce stade en 5 minutes environ, au lieu d'une trentaine de minutes de brassage à la main. Il peut aussi arriver qu'une même recette prenne plus ou moins de temps à passer cette étape, à cause du taux d'humidité et de la température. Il est d'autant plus déconseillé de produire un savon par un temps humide.

La précision dans les mesures est-elle si importante ?
Absolument. Il est primordial de peser chaque ingrédient avec grande précision à l'aide d'une balance, préférablement électronique. Il faut être très prudent, car le mélange contient de la soude. En cas d'erreur dans les dosages, le savon qui en résulterait pourrait être caustique et pourrait provoquer des irritations de la peau ou le savon pourrait être trop gras, et rancir très rapidement. Si vous voulez éviter de telles erreurs et prévenir le gaspillage, peser précisément chaque ingrédient. La réussite de votre savon dépend de la précision avec laquelle vous travaillez. Je vous conseille d'utiliser une balance à incrément de 1 gramme ou moins, si possible.
Il est aussi astucieux d'avoir recours à un calculateur afin de vérifier les recettes utilisées. Il arrive très souvent que des erreurs se glissent dans les recettes, mêmes celles provenant de livres conçus à cette fin. Les calculateurs permettent de vérifier les dosages et aussi d'ajuster les recettes en fonction de la taille des moules utilisés
Pourquoi les quantités sont données au poids et non pas au volume (tasse, cuillère à thé, etc)?
Ce qu'il faut bien comprendre, c'est que pour un même volume, chaque substance a un poids différent. Voici un exemple simple : si on verse dans un contenant 100 ml d'eau et 100 ml d'huile, on peut constater qu'à volume égal, l'huile est toujours plus légère, car elle flotte à la surface de l'eau. Cette réalité nous oblige donc à peser précisément chaque ingrédient inclus dans le savon. La seule exception à cette règle est l'eau : sa densité est égale à 1. Ce qui veut dire que 1 millilitre d'eau pèse 1 gramme. On peut donc mesurer l'eau à l'aide d'un contenant gradué et c'est la raison pour laquelle certaines recettes et calculateurs donnent la quantité d'eau requise en millilitres. Cependant, étant donné qu'il peut être assez ardu de mesurer précisément (ex. : 327 ml d'eau) avec un contenant gradué conçu pour la cuisine, il demeure judicieux de peser l'eau, tout comme les autres ingrédients.

Pourquoi dois-je isoler mon moule?
Le processus de saponification étant amorcé lorsque vous versez la pâte dans le moule, il faut que cette réaction puisse suivre son cours pendant la période de repos. La saponification génère de la chaleur et celle-ci doit être conservée. Le fait d'isoler le moule prévient les changements de température rapides, qui pourraient influencer la saponification. C'est pourquoi il faut placer le moule à l'abri des courants d'air et dans un endroit où la température est stable. Il est certain que selon le type de moule utilisé ou selon la recette, l'isolation requise varie. Par exemple, un moule en bois conserve mieux la chaleur qu'un moule en plastique, il requiert donc moins d'isolation. La saponification passe par un stade appelé "stade du gel". Cette étape est normale et fait partie du processus. Cette phase est influencée par la température du mélange, la température ambiante et par l'isolation du moule. Deux lots d'une même recette, un ayant passé par la phase du gel et l'autre non, peuvent présenter des différences, notamment dans la couleur, l'odeur et la texture du savon fini. Certaines personnes préfèrent ne pas passer la phase du gel, mais c'est une question d'opinion.

Quel est le temps de durcissement ?
Le temps de durcissement varie d'une recette à une autre. La nature des gras utilisés dans la recette, la température de la pièce et le type de moule, par exemple, sont des facteurs qui modifient le durcissement d'une fois à l'autre. Normalement, le savon est suffisamment dur après 16 à 48 heures de repos. Au toucher, le savon doit avoir la fermeté du cheddar. Si ce n'est pas le cas, laissez reposer le savon encore quelques heures, sans isolation. Les savons à base d'huiles végétales prennent plus de temps à durcir que ceux à base de gras animal.

À quoi sert le temps de cure ?
La cure est un temps de repos de 4 semaines. C'est une période de séchage qui permet à l'eau de s'évaporer du savon, et à la soude restante de se neutraliser. Pendant ce temps le savon durcit, ce qui accroît sa durabilité. Il peut arriver qu'un fine pellicule blanche se forme à la surface des savons pendant le séchage. Cette croûte est sans danger, il s'agit de "cendre de soude". Cette pellicule n'intervient que dans l'aspect esthétique du savon, et peut être enlevée à l'aide d'un petit couteau, frottée avec un linge ou même lavée une fois la cure terminée. Le fait de déposer du papier ciré ou une pellicule plastique directement sur la surface du savon, une fois versé dans le moule, contribue à éviter qu'une telle cendre se forme sur les savons.

Quelle est la différence entre une huile parfumée et une huile essentielle?
Les huiles essentielles sont extraites des végétaux et peuvent être assez dispendieuses, selon la nature des huiles, car une grande quantité est nécessaire pour produire une petite quantité d'huile essentielle. Ces huiles ont des propriétés thérapeutiques et il existe une multitude de livres sur l'aromathérapie, afin de vous aider à choisir en fonction des propriétés recherchées. Les huiles essentielles doivent absolument être 100% pures, sans alcool, pour être utilisées dans le savon. Les huiles pour diffuseur et pour pot-pourri sont donc à proscrire. On peut se procurer des huiles essentielles dans les magasins de produits naturels, certaines pharmacies et sur Internet. Quant à l'huile parfumée, c'est un parfum synthétique ou un mélange d'huile synthétique et essentielle. Bien évidemment, l'huile parfumée synthétique n'a aucune propriété thérapeutique, et sert seulement à ajouter une odeur dans les savons et produits cosmétiques. On les choisit car leur prix est moins élevé que celui des huiles essentielles, parce que les odeurs sont très variées et aussi parce qu'elles servent à remplacer certaines huiles essentielles extrêmement dispendieuses (ex. : la rose). On se procure ces huiles parfumées dans les boutiques spécialisées ou sur Internet.
Si vous désirer acheter vos produits sur Internet, visitez ma page de Liens, dans la section Fournitures. Il est important de bien magasiner, car les prix varient beaucoup d'un fournisseur à l'autre. N'oubliez pas que les parfums pour chandelles ne sont pas bons pour la peau et vous devez vous assurer que l'huile choisie est conçue pour le savon fabriqué à froid (cold process).

Quelle est la quantité d'huile essentielle ou d'huile parfumée à utiliser?
Il faut d'abord considérer la force de l'odeur utilisée. Personnellement, j'ajoute en moyenne l'équivalent de 3 à 5 % du poids total des huiles dans mes recettes. Les huiles essentielles d'agrumes supportent mal le processus de saponification et on doit en utiliser une plus grande quantité, afin que l'odeur tienne dans le savon fini. Il existe certains ingrédients qui peuvent aider à fixer l'odeur : entre autres les zestes d'agrumes et l'argile. Lorsqu'on les utilise, il faut préalablement les mélanger aux huiles essentielles, afin de les imprégner du parfum.

Où puis-je me procurer un moule et un découpeur en bois?
Vous pouvez vous informer auprès d'ébénistes ou artisans du bois de votre région, afin de dénicher la personne parfaite pour fabriquer sur mesure ce dont vous avez besoin.

Où trouver de la soude caustique en Côte d'Ivoire?
Il peut être parfois difficile de trouver de la soude, tout dépendant de la région où vous habitez. Généralement, vous pouvez en trouver dans une entreprise qui vend des produits d'entretien sanitaire, destinés aux industries et institutions.
Il peut être aussi possible d'en trouver dans les quincailleries (mais il faut s'assurer qu'elle soit pure, et non pas un mélange pour déboucher les tuyaux). Bref, si vous n'avez pas trouvé dans les quincailleries et autres magasins de votre ville, prenez l'annuaire téléphonique et dans les pages jaunes, cherchez-y la section Produits sanitaires. Appelez les industries de votre localité, vous verrez, on ne perd rien à essayer...

Où est-il possible de suivre un cours sur la fabrication du savon?
Dépendamment de la région où vous habitez, des cours peuvent être disponibles. Recherchez dans les boutiques de fournitures pour fabrication de savon et boutiques d'artisanat. De plus, une excellente façon de trouver des cours sur le savon est d'inscrire les mots-clés cours+savon dans un moteur de recherche.

Pouvez-vous m'aider à démarrer ma savonnerie artisanale ?
Malheureusement, non. Je ne connais pas les démarches à effectuer afin de démarrer une entreprise dans ce domaine. De plus, le savon est considéré comme un cosmétique. Sa fabrication et sa vente sont donc très règlementées. Informez-vous plutôt auprès des autorités compétentes dans votre localité, afin de connaître la marche à suivre.

Cependant nous pouvons mettre à votre disposition à un prix dérisoire (5 250fcfa) un ensemble de documents papiers qui vont vous permettre de renforcer votre connaissance dans la création de votre savonnerie artisanale. il s'agit:
- Une fiche projet : qui vous permettra de recadrer votre idée de création
- Fabrication du savon aspects techniques, économiques et sociaux
- Faire son savon soit même
- Fabriquer un savon de marseille

Ces 04 documents sont à (5 250fcfa). innovationctedivoire@yahoo.fr

Nous vous souhaitons bonne chance avec votre savonnerie et surtout dans l'expérimentation car, comme pour beaucoup de métiers, on ne devient savonnier qu'en saponifiant !

15:29 Écrit par innovationcotedivoire dans 2012 Idées pour entreprendre | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | | Pin it! |  Imprimer | | |

19 avril 2012

WWW.CEPICI.GOUV.CI: INFORMATIONS ECONOMIQUES ET COMMERCIALES A PLEIN TEMPS

DRAPEAU CI.jpglogo cepici.jpgLe Centre de promotion des investissements en Côte d’Ivoire (Cepici) bénéficie d’un site web qui lui a été officiellement remis le mardi 17 avril 2012 par le Centre d’Information et de Communication Gouvernemental (Cicg) à son siège sis au Plateau.
A travers ce nouveau portail d’information (www.cepici.gouv.ci) le Cepici met à disposition des hommes d’affaires des informations économiques et commerciales. Pour le directeur général du Cepici, Essis Esmel Emanuel, le site participe à la campagne de promotion de l’investissement en Côte d’Ivoire. Selon lui, ce site mettra en relief les potentialités et les opportunités dont regorge le pays en même temps qu’il fera ressortir la compétence professionnelle du centre. Anne Marie Konan-Payne, directrice générale du Cicg a indiqué que la création de ce site web par sa structure de communication répond au souci de repositionner stratégiquement le Cepici. Il suite à la demande des dirigeants de ce centre qui demeure le leader en matière de promotion de l’investissement en Côte d’Ivoire.

PRÉSENTATION DU CEPICI

Le Centre de Promotion des Investissements en Côte d’Ivoire (CEPCI) a été créé par décret n° 93-774 du 29 septembre 1993 et a démarré ses activités en 1995.

Le CEPICI est placé sous la tutelle et l’autorité directe du Premier Ministre en raison :
• du caractère transversal de ses missions qui touchent tous les secteurs économiques ;
• du souci de lui assurer une plus grande efficacité auprès des Administrations et du secteur privé ;
• de la célérité du CEPICI, dans la saisine du Premier Ministre, en vue d’obtenir son arbitrage en cas de différends entre le secteur privé et l’Administration.
Il a pour objet de déterminer et réaliser des programmes visant la mise en œuvre de la politique de l’investissement de l’Etat.
Son Credo : informer et attirer l’investisseur étranger et local, faciliter et accélérer les procédures d’implantation de l’entreprise.

Sa création répond au souci de :
• faire du secteur privé le moteur de sa croissance économique
• diversifier ses marchés et ses partenaires
• attirer et faciliter l’investissement privé en vue de la création de richesses et d’emplois

Le CEPICI est dirigé par un Directeur Général nommé par décret qui assure la coordination de la gestion administrative et technique du Centre ainsi que celle du travail des directions opérationnelles et des conseillers techniques.

COTE D'IVOIRE TÉLÉPHONIE MOBILE : LE 6ième OPERATEUR LANCE SES ACTIVITES

DRAPEAU CI.jpgMOBILE.jpgLe 6ème opérateur de téléphonie mobile est là ! Il s’agit de Niamoutié Telecom SA avec sa marque commerciale ‘’Café mobile’’. Le lancement des activités commerciales de cette structure a eu lieu hier, à la Direction technique de l’entreprise, sise à la Riviera. Le Président Directeur général de la société, Kouao Niamoutié a révélé que l’entreprise est née de la volonté des Ivoiriens d’avoir une entité appartenant à 100% à des nationaux (95% à Kouao Niamoutié et 5% à un autre ivoirien). La licence obtenue en 2006, cette société entend prendre sa ‘’petite’’ part de marché. « Il s’agit d’un réseau pour ne pas payer trop cher. C’est un réseau qui respecte la façon de communiquer des Ivoiriens. », a précisé Kouao Niamoutié. Pour sa part, Luc Kimou, Directeur technique, a révélé que les équipements proviennent du fournisseur Ericsson. Il s’agira d’assurer dans une première phase, la couverture des communes et villes d’Abidjan et sa périphérie, et dans une seconde phase, de toutes les principales villes de Côte d’Ivoire. Ce réseau déjà fonctionnel en zone Sud a comme numero le 69. La licence de Niamoutié Telcom est relative à l’exploitation des services de téléphonie mobile et à l’utilisation des terminaux dans la bande de fréquence de 1800Mhz. La durée de validité de la licence est fixée à 10 ans et ce, à compter de juillet 2006. La contrepartie de la licence est fixée à 20 milliards de Fcfa. Les appels intra (café mobile-café mobile) sont à 25Fcfa/mn et à 70Fcfa/mn vers les autres réseaux. 90 Fcfa/mn (France, Etats Unis, Canada, Belgique, Chine, Nigeria, Liban). Ce sont 300 emplois directs et des milliers d’emplois indirects qui seront disponibles. « Les premiers résultats sont encourageants. Nous visons 1 million d’abonnés à fin 2012. L’agence principale de la structure se trouve au Plateau, non loin du 1er arrondissement. Et nous avons des recharges et faisons des transferts. Lorsque vous achetez un terminal, l’on vous le rembourse sous forme de crédit. Nous sommes en partenariat avec l’ex-Cecp », a souligné François N’Zé.

03 février 2012

ENTREPRENEURS EN ACTION : ADRIEN FRANÇOIS : GÉRANT-FONDATEUR DE TINYCUBE

DRAPEAU CI.jpgTINY CUBE.pngL'HISTOIRE DE TINYCUBE

Un jour, un jeune homme suivait un reportage présentant les habitudes de consommation du petit déjeuner des français.
Selon cette émission 70% des français n'ont pas le temps de petit-déjeuner le matin.

Soudain, le jeune homme a une idée : proposer un petit déjeuner sain, équilibré, de qualité et à bas prix.

Il se leva alors du canapé et commença à réfléchir à un logo. Quelques nuits blanches plus tard, il trouva enfin la forme du contenant : une boîte parallélépipédique.

Une fois la forme du contenant trouvé, il commença à chercher des fournisseurs. Il contacta chacun d'entre eux et leur demanda si éventuellement il pouvait goûter leurs produits. Ainsi il reçu un stock considérable de madeleines, barres de céréales et de jus de fruit. Il examina un à un les produits.
Puis, sur le packaging du jus de fruit, il vit une bouteille qui parlait. Alors une nouvelle idée lui vint à l'esprit : une boîte animée.
Il pensa alors qu'il fallait un nom à cette boîte. Un nom en anglais et "mignon". Pourquoi pas Tiny ? Tiny Cube ? Voilà comment l'aventure Tiny Cube a commencé !

ADRIEN FRANCOIS.jpgQUI EST ADRIEN FRANÇOIS ?
Jeune homme dynamique et extrêmement rigoureux, il a passé l'ensemble de ses études dans les locaux de l'université de la Sorbonne. Après une licence d'économie, il s'est dirigé vers de la gestion pure et dure pour terminer par un Master 2 de gestion et de management.

Adrien, en parallèle de ses études, a acquis de l'expérience grâce à de nombreux stages dans la finance au sein d'Oudart gestion, d'HSBC et de RBC Dexia !
Cependant, l'envie d'entreprendre s'est emparée de lui. A 27 ans, il a créé Tiny Cube, le petit déjeuner et le goûter 100 % bio.

En janvier 2012, Adrien François a donné une interview à l'Agence pour la Création d'Entreprise (APCE). Cette interview, très instructive, donne une vue générale sur le parcours exemplaire de ce jeune entrepreneur français.

Quel est votre parcours professionnel ?

Pendant mon cursus universitaire entre 2006 et 2010, j'ai réalisé plusieurs stages au sein de grandes enseignes bancaires qui m'ont permis d'être en contact direct avec des donneurs d'ordres et des dirigeants d'entreprise.
J'ai par ailleurs eu l'opportunité de participer à la gestion d'un fonds de commerce d'entreprises et de diriger une agence composée d'une clientèle essentiellement de professionnels.
Une autre expérience m'a motivé : pendant 6 mois, j'ai eu pour objectif d'améliorer le processus de traitement des ordres de bourse pour le compte de mon employeur. J'ai pu apprendre à coordonner de nombreux intervenants sur un objectif commun.
Ces stages m'ont indégnablement fait apprécier le développement de projets, l'animation d'équipes, le contact de clientèle, la gestion de nombreux dossiers, etc. autant d'atouts que doit posséder un dirigeant d'entreprises. Et peu à peu l'envie de monter ma propre entreprise, s'est fait jour !

Justement, qu'est-ce qui vous a motivé à créer votre entreprise ?

Plusieurs éléments m'ont amené à la création. Tout d'abord, le manque de liberté d'action que je ressentais au sein des entreprises où j'ai effectué mes stages. Ensuite, la période économique actuelle et, enfin, mon ambition personnelle.

Pouvez-vous nous expliquer le concept de "Tiny Cube" ?

Ce concept est simple : proposer à la vente des petits déjeuners et des goûters 100 % bios dans un "package" transportable aussi bien en vente ambulante – street fooding – qu'en vente directe aux entreprises. Notre offre de base est composée d'un produit phare : la boîte "Tiny Cube" réunissant : un jus de fruits, un fruit frais de saison, un carré de chocolat, une barre de céréales et un biscuit.
D'autres formules sont possibles en fonction des besoins de notre clientèle d'entreprises. Le contenant ainsi que nos produits changent selon les commandes. On s'adapte à tout type de situation.

TINYCUB2.jpg


Et pourquoi le "street fooding" ?

Créer Tiny Cube a été un véritable challenge.
Le "street fooding" est un nouveau mode de distribution originaire de New-York. Il est arrivé récemment dans l'hexagone et commence à séduire les français.
Notre challenge est donc de changer la mentalité et les habitudes de consommation. Certains n'ont pas du tout l'habitude de prendre le temps de petit-déjeuner, d'autres préfèrent le traditionnel croissant, café et jus d'orange. Il n'est pas toujours évident de les inciter à consommer des produits plus sains et plus équilibrés, même si cela est recommandé par les nutritionnistes. Et puis, je ne suis bien évidemment pas le seul à proposer des petits déjeuners aux professionnels. Les entreprises ont fréquemment leurs propres fournisseurs de petit déjeuner où de goûter pour les réunions. Leur proposer une offre différente de celles dont elles sont accoutumées n'est pas non plus chose évidente, même si notre offre 100 % bio est un réel atout.

Votre concept de base a donc évolué ?

Effectivement, au début nous proposions un produit unique prêt à être distribué car notre concept s'orientait davantage vers une offre de petit déjeuner à emporter à la sortie du métro. Ce mode de distribution a vite montré ses limites, notamment en raison des conditions climatiques : le client ne s'arrête pas dans la rue pour acheter notre produit lorsqu'il pleut ou vente.
Nous avons donc recentré notre offre sur la clientèle d'entreprises en insitant sur le fait qu'un petit déjeuner peut être un moment de convivialité à partager en équipe, avant la très classique réunion du lundi et vendredi matin. Nous proposons également une offre de goûters pour les pauses de l'après-midi.

Avez-vous été aidé, accompagné par des structures, des réseaux d'accompagnement ?

J'ai trouvé de l'aide au sein de mon entourage. Mon père me soutien beaucoup. Il me conseille lorsque j'en ai besoin et il suit l'évolution de l'entreprise. Des amis m'ont aidé pour le site internet : un web designer, un webmaster et une rédactrice. Mais je n'ai pas trouvé qu'un soutien technique ou matériel. Le soutien psychologique est aussi quelque chose de très important. Le fait de voir son enourage s'intéresser à votre projet est un avantage certain qui vous motive. Par ailleurs, L'APCE m'a apporté son aide avec les informations présentes sur son site.

Comment s'est alors passée la création de votre entreprise ?

J'ai eu la chance de suivre des cours de Création d'entreprise lors de mon Master Gestion à la Sorbonne (Paris 1) dans lesquels la méthodologie de création était développée.
Tout s'est donc très bien passé. Je n'ai pas eu de soucis particuliers. Juste une bonne de dose de stress et d'insomnies !

Avez-vous rencontré des difficultés ?

La patience est devenue une de mes vertus. J'ai rencontré la direction de Defacto (Etablissement public de gestion du quartier d'affaires de la Défense) à plusieurs reprises pour obtenir l'autorisation de vente sur le parvis de la Défense. Et, les demarches auprès des administrations ne sont pas toujours choses aisées. Les débuts ont été stressants mais ensuite les choses se sont bien déroulées.
Mon cursus (gestion) m'a apporté la connaissance pour monter une entreprise (business plan) et la gérer. Quant à mes stages, ils m'ont fait comprendre la réalité du terrain. J'étais donc prêt !

Avez-vous des projets de développement ?

Oui bien sur, je souhaiterais pouvoir m'implanter sur d'autres lieux par exemple dans les écoles à l'heure de la pause de 10 h 30. Les enfants ont l'habitude de grignoter des barres chocolatées pas toujours équilibrées. J'aimerais pouvoir leur permettre de manger plus sain lors de cette pause. C'est l'une des pistes de développement.
Et bien entendu, continuer à convaincre davantage d'entreprises à proposer des "Tiny Cube" à leurs collaborateurs lors des réunions.

Votre quotidien aujourd'hui correspond-t-il à ce que vous imaginiez ?

Je m'attendais à avoir des journées bien remplies. Les tâches ne se ressemblent pas et il y a des objectifs à se fixer dans de nombreux domaines. Entre la prospection, la recherche de financements, la communication, etc., je n'ai pas le temps de m'ennuyer. Mais cela me plaît ! J'ai toujours eu besoin de bouger et mon entreprise y contribue très largement.

Et si c'était à refaire ?

Je pense que j'aurais agi différement.
Quand on est jeune, on est sûrement moins conscient des difficultés qui vont se présenter à nous.
Aujourd'hui, je serais moins optimiste sur le démarrage et mes ambitions de chiffre d'affaires. Il ne faut pas oublier qu'en cette période, les entreprises cherchent à réaliser des économies et le petit déjeuner de leurs collaborateurs n'est pas toujours une priorité... alors qu'il le devrait.
Propos recueillis en janvier 2012 par Michel Jez

02 février 2012

Facebook : une entrée en Bourse record

DRAPEAU CI.jpgMis à jour le 02/02/2012 à 08:11 | publié le 01/02/2012 par Le Figaro

Après la clôture de Wall Street mercredi soir, Facebook a lancé son très attendu processus d'entrée en Bourse, en déposant son dossier d'introduction. La firme américaine compte lever environ 5 milliards de dollars. Le réseau social serait valorisé entre 75 et 100 milliards de dollars. Avec de tels chiffres, Facebook serait la plus grosse introduction en Bourse d'un service Internet et une nouvelle occasion de réveiller le spectre de la bulle Internet. Car nombre d'observateurs se demandent encore si Facebook subira le même sort que MySpace. Comme s'il y avait une fatalité au déclin des réseaux sociaux. L'histoire leur a jusqu'ici donné raison. Mais Facebook a des atouts pour justifier sa valorisation très élevée.

FACEBOOK.jpg

Le réseau social dispose de nombreux atouts pour justifier une valeur colossale.

Le site réunit une audience unique au monde. 845 millions d'internautes sont actifs tous les mois sur Facebook, la moitié d'entre eux y viennent tous les jours. C'est une mine d'or publicitaire. Aux États-Unis, Facebook capte désormais 28% du marché des bannières publicitaires en ligne. Deuxième, Yahoo! a 11% du marché. L'écart pourrait se creuser davantage avec le déploiement du nouveau profil Facebook («Timeline»): en permettant aux utilisateurs d'y installer des applications, Facebook offre - comme Apple - un boulevard d'opportunités aux marques et éditeurs de services. Cela devrait porter le chiffre d'affaires de Facebook de 3,7 milliards de dollars en 2011 à 7 milliards d'euros cette année.

Achat de talents

Ce nouveau profil témoigne d'un savoir-faire et d'une particularité de Facebook: depuis son lancement, le service n'a cessé de changer sa page d'accueil et son profil. C'est déroutant pour les utilisateurs mais vital pour le site. «Facebook a les talents capables de développer rapidement les fonctionnalités proposées par d'autres services, comme Twitter. C'est son grand avantage sur MySpace», explique Patrice Lamothe, fondateur du service communautaire Pearltrees. Cela en fait aussi sa valeur technologique. «Non seulement Facebook doit traiter, agréger et présenter en continu une quantité astronomique d'informations, mais la manière de les traiter évolue aussi à chaque nouvelle fonctionnalité. Il s'agit donc d'une usine à la fois extraordinairement efficace et extraordinairement flexible», poursuit Patrice Lamothe.

Pour cela, Facebook achète des talents comme on transfère des stars du football: en août 2009, Facebook a déboursé 50 millions de dollars pour la start-up Friendfeed. Ce n'est pas le service qui l'intéressait, mais l'un de ses cofondateurs, Bret Taylor, aujourd'hui directeur technique de Facebook. De même, Mark Zuckerberg, le fondateur de Facebook et détenteur de 24,8% du capital, reste une carte maîtresse. Lundi, au Midem, le directeur des partenariats de Facebook, Dan Rose, a loué la personnalité de son patron. «C'est l'une des personnes les plus focalisées sur leur mission que j'ai jamais rencontrée», a-t-il déclaré. Sheryl Sandberg, la numéro deux de Facebook, confiait au Figaro en mai 2011: «Ma plus grande source de pression est Mark Zuckerberg. Ses attentes sont très supérieures à celles du marché.»

11 janvier 2012

LE PRIX ANZISHA 2012

ANZISHA.gif

ETES VOUS UN JEUNE LEADER AFRICAIN AYANT RESOLU UN PROBLEME DANS VOTRE COMMUNAUTE ?

Le Prix Anzisha?

Le Prix Anzisha est la plus grande récompense offerte à des leaders africains âgés de 15 à 20 ans ayant développé et mis en œuvre des solutions novatrices pour résoudre des problèmes auxquels leur communauté est confrontée.

Le Prix permet de découvrir des jeunes Africains que leur passion pour l’Afrique a conduits à concevoir et développer des projets qui transforment leur communauté et le continent. Le Prix Anzisha est une initiative de l’African Leadership Academy en partenariat avec la Fondation Mastercard.

ANZISHAcash-prizes.jpgQuelle est la récompense?

Quinze finalistes, venant de toute l’Afrique, gagneront un voyage en Afrique du Sud, tous frais payés, pour participer pendant un long week-end à un atelier sur l’entrepreneuriat sur le campus de l’African Leadership Academy, dans la banlieue de Johannesburg. Les vainqueurs du grand prix, sélectionnés parmi les finalistes, se partageront des récompenses d’une valeur totale de 75.000 US$ qu’ils pourront utiliser pour améliorer leurs projets.

Quels sont les critères?

Chaque candidat sera jugé sur les points suivants:

Impact: les efforts du candidat mènent à un résultat éprouvé, mesurable et positif.
Ingéniosité: le candidat trouve une nouvelle et meilleure approche pour résoudre un problème majeur dans sa communauté.
Extensibilité: la solution du candidat peut être également appliquée dans d’autres communautés rencontrant les mêmes problèmes.

Quand puis-je poser ma candidature?

Le plus tôt possible ! La date limite du concours est fixée au 1 mai 2012, mais il est vivement conseillé de remettre le dossier de candidature plus tôt.

Comment puis-je soumettre ma candidature?

Veuillez télécharger le formulaire de candidature en cliquant sur le lien ci-dessous pour avoir des renseignements plus complets sur l’admissibilité, le calendrier de la compétition et les instructions pour la candidature.

Questions?

Nous serons heureux de répondre à toutes questions concernant le Prix, votre admissibilité ou le processus de candidature. N’hésitez pas à nous contacter par courriel, par téléphone ou par SMS:

Courriel: prize@anzishaprize.org
Tél: +27 11 699 3000 (Afrique du Sud)

Téléchargez le formulaire (380KB) http://www.anzishaprize.org/export/sites/ala prize/downloads/2012_Anzisha_Prize_Application_Form_French.doc

Si vous n'arriviez pas à télécharger le formulaire, n’hésitez pas à contacter INNOVATION COTE D'IVOIRE par courriel : innovationctedivoire@yahoo.fr Nous serons heureux de vous le faire parvenir.

Visitez le site suivant: www.anzishaprize.org