topblog Ivoire blogs

Bien communiquer Vos premiers outils pour faire parler de vous à peu de frais

Bien communiquer Vos premiers outils pour faire parler de vous à peu de frais

Auteur : Myriam Vandenbroucque,

Éditeur : Myriam Vandenbroucque,

Année : 2013

Tant que vous ne vendez pas, difficile d’investir en communication. Pourtant si vous ne faites pas parler de vous, comment attirer les clients ? Conseils d’expert pour vous faire remarquer sans vous ruiner !
Il existe de nombreux moyens de communication, mais vous ne pouvez pas tout faire ! D’ailleurs cela ne sert à rien. Il vaut mieux, sélectionner les outils les plus efficaces pour votre activité, votre secteur ou vos cibles et concentrer vos investissements là ou cela rapporte !


Étape 1 : Faites un diagnostic de vos besoins de communication

Cette rapide étude vous permet d’identifier à la fois :
1. Vos premiers arguments de communication,
2. Les lieux ou sphères où vous devez faire parler de vous,
3. Les relais ou prescripteurs pouvant vous faire connaître ou recommander votre offre.

Posez-vous les questions suivantes :
• Qui sont vos cibles, vos clients ?
• Comment vos clients trouvent-ils de l’information sur vos produits ou services ?
(dans les commerces voisins, sur Internet, par le bouche-à-oreille professionnel, d’autres professionnels sont-ils à même d’influencer vos clients ou de prescrire votre offre ?)
• Quelle est votre différence par rapport à la concurrence ?
• Quels avantages offrez-vous à vos clients ?
• Comment communiquent vos plus proches concurrents ?

Exemple, vous proposez des cours d’anglais, votre stratégie de communication ne sera certainement pas la même si vous faites du soutien scolaire auprès de collégiens ou si vous accompagnez des professionnels dans l’apprentissage de la négociation en anglais.

> Cas 1 : vous enseignez l’anglais à des collégiens en cours du soir

Stratégie de communication : toucher les parents de ces élèves, éventuellement des professeurs ou intervenants dans le milieu scolaire qui pourront recommander vos services.
Outils les plus adaptés : flyers distribués à la sortie du collège, affichette dans les commerces voisins des collèges de votre quartier, etc.

> Cas 2 : vous enseignez l’anglais à des professionnels en entreprise

Stratégie de communication :
• toucher les responsables ressources humaines d’entreprises pouvant proposer un accompagnement à la négociation en anglais à ses salariés. Vous rapprocher des entreprises travaillant à l’international.

Outils les plus adaptés :
• site Internet détaillant précisément votre offre avec un blog pour draîner du trafic sur le site. Référencement dans les annuaires de formation des organismes de formation professionnelle, etc.

Étape 2 : comment choisir vos 1ers outils de communication

Pour Myriam Vandenbroucque, coach et conseillère en communication, le plus économique consiste à « créer d’abord des outils de communication en cohérence avec votre activité et surtout avec ce que vous avez appris de vos cibles ! » Ainsi, quand Emmanuel Oyez lance son site de produits bios pour bébé, il sait que sa clientèle aime vérifier l’origine des produits avant d’acheter. Il crée donc un blog en parallèle de son site de vente pour détailler au maximum l’historique de ses produits. « Souvent, précise-t-il, les visiteurs cliquent d’abord sur les liens conduisant sur le blog puis ensuite seulement visitent le site. »

Comment choisir vos 1ers outils ? Vous vendez à :

1. Des particuliers, intéressés par un service de proximité :
Votre stratégie :
Si vous vendez des confitures sur les marchés, ou bien proposez des services à domicile dans votre quartier, la création d’un site web ne s’impose pas immédiatement. Privilégiez le contact humain.
Vos 1ers outils :
flyers, plaquettes, affichette sur votre voiture, pancarte sur votre maison, annonces dans les commerces…

2. Des particuliers, en recherche de produits spécifiques :
Exemple : vêtements dégriffés, produits bios, jeux en bois faits mains…
Votre stratégie :
Vous devez être connu du plus grand nombre mais surtout par les acheteurs potentiels de vos produits.
Vos 1ers outils :
• site web marchand, accessible au plus grand nombre.
• blog dédié à votre spécialité (exemple, la création de jeux en bois) grâce auquel vous serez facilement référencé par les moteurs de recherches, puis dans un second temps, une newsletter envoyée à intervalles réguliers aux visiteurs du site et qui permettront de générer du traffic sur votre site.

Pensez à proposer aux visiteurs de votre site un champ pour laisser leur adresse e-mail. Même si vous ne créez pas une newsletter dès votre lancement, vous pourrez petit à petit vous constituer un fichier de contacts.

3. Des professionnels, en recherche de spécialistes :
Votre stratégie :
Être reconnu comme expert dans vos domaines de spécialités (exemple : le référencement de sites Internet, la gestion du tri des déchets en entreprise, etc)
Vos 1ers outils :
• site Internet simple
• un profil sur les réseaux sociaux professionnels (Viadeo, LinkedIn)
• des cartes de visites explicites à distribuer dans les événements professionnels de votre secteur
Dans votre cas, pas besoin de site Internet très élaboré. Mais attention rappelle la coach : « Il est dorénavant impensable de ne pas trouver un expert sur le web. Vous devez créer au moins un site comprenant votre présentation et le descriptif de vos services, cela rassure les prospects. »

4. Des professionnels, en recherche de produits ou services
Votre stratégie :
Être repéré par les acheteurs potentiels de vos produits ou services. Idéalement, vous faire recommander par d’autres professionnels.
Vos 1ers outils :
• une plaquette commerciale et des cartes de visite à l’image de votre site qui vous permettront de laisser une trace de vous lors d’entretiens de prospection,
• un site Internet listant vos produits ou services pouvant également servir de support de démonstration lors de vos rendez-vous.

Dans un premier temps, vous pouvez facilement « fabriquer » ces outils vous-mêmes en utilisant des services gratuits en ligne
exemple : création de cartes visites.
Puis une fois certain de leur efficacité, vous pourrez investir sereinement en faisant appel à des professionnels. En effet conclut Myriam Vandenbroucque « pour certains outils essentiels, il vaut mieux pour ne pas perdre trop de temps – et donc d’argent – faire travailler des spécialistes. Par exemple, si vous comptez créer un site de vente en ligne. »
Étape 3 : testez systématiquement toutes vos idées pour communiquer

Avec un budget serré, mieux vaut éviter les erreurs d’aiguillage, avant tout investissement, prenez le temps d’obtenir des avis extérieurs sur les outils que vous créez vous-même.

Exemple, vous proposez du soutien scolaire et comptez distribuer des flyers de présentation à la sortie des écoles. Une fois votre flyer terminé, imprimez-le vous-même en petites quantités et distribuez-le dans une première école. Évaluez les retours avant d’imprimer votre document en grosse quantité.

« Il ne faut pas hésiter à demander leur avis aux premiers concernés, vos clients ! » indique Myriam Vandenbroucque, coach et conseillère en communication. Ne vous limitez pas à votre cercle de proches. Rien de tel que l’avis d’un professionnel pour juger l’efficacité de votre site ou de votre plaquette. « Nombreux sont ceux qui acceptent de conseiller des créateurs d’entreprises » continue-t-elle. C’est ainsi que Catherine Chéroute, formatrice aux métiers des services à la personne revoit les intitulés de son catalogue de formation après discussion avec un prospect, « l’une de mes formations « ménage bio » est devenue « ménage vert » un vocabulaire plus adapté à l’utilisation des produits ménagers et plus connu dans le secteur. »

Exemples de tests de vos outils de communication :

• Site de vente e.commerce : avant de faire développer un site e.commerce, vous pouvez vous tester en tant que vendeur en ligne en créant dans un premier temps une boutique de vente sur e.Bay. Vous recueillerez ainsi les informations que vos clients aiment obtenir sur vos produits et pourrez les ajouter à vos fiches produits.

• E.mailing publicitaire : envoyez un premier mail à une petite quantité de contacts et évaluez les retours. Si vous n’avez aucune réponse, peut-être n’avez-vous pas été suffisamment percutant dans la rédaction de votre e-mail ou dans la ligne de sujet.

• Impression de cartes de visite, plaquettes ou flyers : testez toujours une petite quantité et sollicitez des avis de proches et de professionnels. De nombreuses entreprises d’impressions numériques vous permettent d’imprimer des petites quantités à moindre frais.

Note : 9/10

VOIR LE SITE

Publié dans AVIS D'EXPERT | Lien permanent